Hier nous avons évoqué Femme fatale ce film de Brian de Palma qui commence par une spectaculaire montée des marches au Festival de Cannes… on y voit Gilles Jacob accueillir les stars en haut des marches, après leur traversée du tapis rouge, comme il l’a fait pendant des décennies… Alors nous avons eu envie de lui demander, à Gilles Jacob, de nous parler de cette fameuse montée des marches. Après tout il la connaît mieux que personne, après 38 ans à la tête du Festival, il a tout connu, les triomphes, les humiliations, et même les polémiques. Cette année, c’est en faisant la bise à l’actrice Leïla Hatami qu’il a suscité la colère du régime iranien.

Et puis en 38 ans, il a aussi connu un prodigieux changement d’échelle du Festival. Jadis familial et convivial, le Festival de Cannes est aujourd’hui une sorte d’énorme machinerie difficile à comprendre et à appréhender, aujourd’hui pour Citizen Cannes Gilles Jacob nous en donne quelques clefs.

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.