Clara Dupont-Monod et ses chroniqueurs Alexis Lacroix et Vincent Huguet reçoivent ce samedi Paule Constant pour son roman C'est fort la France! (Gallimard)

Paule Constant
Paule Constant © radio-france

Une romancière reçoit une lettre lui reprochant de s'être moquée, dans son dernier livre, des charmes de la vie coloniale, et surtout d'avoir masqué les vrais drames qui s'étaient déroulés trente ans plus tôt à Batouri, dans un coin perdu du Cameroun. Lui rendant visite à Paris, elle reconnaît dans sa correspondance madame Dubois, la femme de l'Administrateur qui régnait sur ce petit poste français au cœur de la brousse lorsqu'elle-même avait six ans. En comparant ses souvenirs avec ceux de madame Dubois, la narratrice fait renaître dans une évocation féroce, véritable apocalypse comique, ce monde disparu aux couleurs de l'Afrique, où madame Dubois maintenait les rites surannés d'une métropole idéalisée.

Idées reçues

  • "Une garce, c’est un gladiateur en porte-jarretelles"

Vrai d'après Clara Dupont-Monod, la preuve par l'Eloge des garces de jean-Noël Liaut (Payot)

  • "Le thème littéraire de la famille a bonne mine"

Vrai d'après Alexis Lacroix, la preuve avec le dossier du magazine Transfuge à propos de la rentrée littéraire de janvier : « la famille, on l’aime ou on la quitte »

Mais pourquoi

Mais pourquoi le chat est-il l’ami préféré des écrivains ?

Clara Dupont-Monod interroge Daniel Arsand, l'auteur de Que tal (Phébus).

Bas les masques

La chronique de Vincent Huguet qui révèle un ou une écrivain.

Cette semaine, la baronne Staffe dont les Usages du monde, Règles du savoir-vivre dans la société moderne (Taillandier, collection Texto), réécris par Jean-Luc Lagarce, sont montés sur scène ces jours-ci avec Martin Juvanon du Vachat, dans la mise en scène de François Thomas

Le neurone en folie

Alexis Lacroix parle d'Afrique ambiguë de George Balandier (Plon, Terre humaine)

La vie secrète du libraire

Tous les quinze jours, Clara Dupont-Monod avec le magazine Page des libraires interroge__ un libraire de France sur les coulisses de son métier: la question la plus farfelue qu'il a entendue dans sa boutique, le livre qu'il a été le plus fier de vendre...Le libraire sous toutes ses coutures!

Cette semaine, Aurélie Janssens de la Librairie Page et Plume (Limoges)

En partenariat avec le magazine Page des libraires et le magazine Transfuge

Logo Page
Logo Page © radio-france
Logo Transfuge
Logo Transfuge © radio-france

Laissez vos coups de coeur et coups de gueule sur notre répondeur au 01 56 40 52 85

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.