Aujourd’hui, l’opéra est à l’honneur avec Madama Butterfly de Giacomo Puccini, retransmis en direct ce soir simultanément sur nos ondes, sur France 3 et sur grand écran dans onze villes, dans la production de l’Opéra de Lille, dirigée par Antonino Fogliani, mise en scène par Jean-François Sivadier, et avec, pour la première fois dans le rôle-titre, la soprano italienne Serena Farnocchia.

Créé en 1904 au Théâtre de la Scala de Milan, l’œuvre, actuellement au 6e rang des opéras les plus souvent joués, a d’abord été un four, figurez-vous… Comme pour Tosca , composé juste avant, c’est la représentation d’une pièce dans une langue qu’il ne comprend pas qui va inspirer à Puccini le sujet de son nouvel opéra !

1/Prélude

Luciano Pavarotti, Herbert von Karajan Philharmonique de Vienne

2/Dialogue Pinkerton/Sharpless « Dovunque al mondo »

Jonas Kaufmann, Fabio Capitanucci

Antonio Pappano Orchestre de l’Académie Sainte-Cécile de Rome

3/Suite du dialogue Pinkerton/Sharpless « Ed è bella la sposa ? »

Jonas Kaufmann, Fabio Capitanucci

Antonio Pappano Orchestre de l’Académie Sainte-Cécile de Rome

4/Ensemble « Ecco ! Son giunte »

Mirella Freni, Herbert von Karajan Philharmonique de Vienne

5/Aria de Butterfly « Ieri son salita tutta sola in segreto »

Mirella Freni, Herbert von Karajan Philharmonique de Vienne

6/Duo Butterfly/Pinkerton « Vogliatemi bene »

Mirella Freni, Luciano Pavarotti

Herbert von Karajan Philharmonique de Vienne

7/Aria Butterfly « Che tua madré dovrà prenderti in braccio »

Mirella Freni, Herbert von Karajan Philharmonique de Vienne

8/Duo Butterfly/Suzuki « Scuoti quella fronda di ciliegio »

Mirella Freni, Christa Ludwig, Herbert von Karajan Philharmonique de Vienne

9/Duo Butterfly/Suzuki « Già il sole »

Mirella Freni, Christa Ludwig, Herbert von Karajan Philharmonique de Vienne

10/Trio Suzuki/Pinkerton/Sharpless « Io so che alle sue pene »

Jonas Kaufmann, Fabio Capitanucci, Enkelejda Shkosa

Antonio Pappano Orchestre de l’Académie Sainte-Cécile de Rome

11/Aria Butterfly « Con onor muore chi non puo serbar vita con onore »

Mirella Freni, Luciano Pavarotti

Herbert von Karajan Philharmonique de Vienne

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.