Songez qu'en novembre 1828, Franz Schubert meurt à 31 ans dans un anonymat et un dénuement presque complets. Et qu'il n'a dû sa résurrection et sa renommée posthume qu'à une visite que fit Robert Schumann à son frère, Ferdinand Schubert, à Vienne en 1838. . En mars 1829, la IXe Symphonie de Schubert, qui avait été jugée "trop difficile et trop pompeuse " par les viennois dix ans auparavant, est créée à Leipzig avec succès. À Paris, il faudra attendre 1851,

et, bien sûr, nous l'écoutons dans cette émission…

Schubert symphonie
Schubert symphonie ©

1/Symphonie n°9 D944 Final Allegro vivace

David Zinman Tonhalle de Zürich

2/Fantaisie D940 pour piano à quatre mains

Philippe Cassard Cédric Pescia

3/Messe D950 en mi bémol majeur Sanctus

Chœur et Orchestre de la Radio Bavaroise Wolfgang Sawallisch

4/Messe D950 en mi bémol majeur Agnus Dei

Chœur et Orchestre de la Radio Bavaroise Wolfgang Sawallisch

5/Schwanengesang Der Doppelgänger

Wolfgang Holzmair baryton, Imogen Cooper piano

6/Quintette D956 pour 2 violoncelles 1er mvt Allegro ma non troppo

Quatuor de Tokyo et David Watkin violoncelle

7/Sonate D960 en si bémol majeur 1er mvt Molto moderato

Radu Lupu

8/Symphonie n°9 D944 2e mvt Andante con moto

David Zinman Tonhalle de Zürich

9/Symphonie n°9 D944 Final Allegro vivace

David Zinman Tonhalle de Zürich

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.