Nombre de musiciens ont célébré la chute du mur, Rostropovitch bien sûr, mais aussi Daniel Barenboim, ou encore Léonard Bernstein, qui, pour le concert de Noël à Berlin, a remplacé le mot joie par le mot liberté dans le final de la 9 ème Symphonie

renboim

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.