A une semaine de Noël, une idée de cadeau pour les enfants : la collection de livres disques "J'aime la musique" publiée chez Bayard.

Une petite fille qui joue du tuba.
Une petite fille qui joue du tuba. © Getty / Cultura RM Exclusive/Phil Fisk

C'est une toute jeune collection (elle existe depuis un peu moins de deux ans) qui vise à faire découvrir la musique classique aux enfants, à partir de 7 ans, dans toutes ses composantes : historique, artistique, et sociale. Et c’est remarquable. 

Chaque volume, écrit et raconté par Marianne Vourch, et illustré par Emmanuel Cerisier, est consacré à un compositeur. 

Le Jardin féerique de Maurice Ravel

Marianne Vourch évoque une musique "drôle et sérieuse, qui nous parle de théières et d'horloges, de petits écureuils et de la Belle et la Bête, mais aussi de Valses qui font peur, d'amis perdus à jamais, de cloches qui résonnent dans la vallée." Une musique qui évoque un monde merveilleux et lointain.

L'œuvre de Ravel est teintée de multiples inspirations et passions. Un goût pour le monde de l'enfance ; on peut citer entre autres "Les Contes de ma mère L'Oye" et le petit bijou qu'est "L'enfant et les sortilèges" composé sur un livret de Colette. 

La marque profonde de la 1ère Guerre mondiale, qu'il évoque dans sa Valse, la découverte du Jazz dans les années 20, la nature très présente aussi dans sa musique, et bien sûr, sa fascination pour l'exotisme et l'orient, l'Espagne notamment, qu'on trouve dans nombre de ses œuvres.

Né à Ciboure, sur la Côte Basque, Ravel n'a franchi la frontière espagnole qu'à la fin de sa vie, mais il a dit que "sa jeunesse a été bercée par des habaneras qu'il n'a jamais oubliées".

Second volume consacré à Bach

Marianne Vourch explique entre autres aux enfants avec beaucoup de clarté le principe de la fugue et du contrepoint, illustré par la Fugue de la Toccata en Ré min.

"Imaginez trois amis qui conversent autour d'un même sujet. Chacun ou chacune va exprimer sa pensée différemment, avec son caractère,sa sensibilité, sa force et ses arguments. Chaque voix prend la parole et poursuit sa mélodie, puis elles se rejoignent, se superposent, se mêlent et s'entremêlent, se séparent à nouveau pour mieux se retrouver."

Chopin est aussi à l'honneur, avec "La Note bleue de Frédéric Chopin"

Chopin, sa Pologne natale, son arrivée à Paris, et sa rencontre, tel un "embrasement céleste" avec celle qui deviendra son grand amour, Georges Sand. A l'hiver 1838, ils s'exilent à Majorque. Chopin travaille à ses préludes. Georges Sand écrit :

"Il nous jouait des choses sublimes qu'il venait de composer, ou, pour mieux dire, des idées terribles ou déchirantes qui venaient de s'emparer de lui, comme à son insu, dans cette heure de solitude, de tristesse et d'effroi." 

C'est là qu'il a composé les plus belles de ses courtes pages qu'il intitulait modestement des préludes. Ce sont des chefs d'œuvre.

Dernier volume, sorti récemment : "L'Hymne à la joie de Beethoven."

De la Symphonie de l'Orage à la Symphonie de Lumière, en passant par l'héroïque et le Clair de lune, Marianne Vourch évoque le Beethoven libre, révolutionnaire, qui affrontera son tragique destin en célébrant la Joie. Le poème de Schiller, utilisé dans le final de la 9ème symphonie, dit : 

Etreignez-vous, millions d'êtres, au monde entier, ce baiser.

► EN SAVOIR PLUS | Les livres-disques "J'aime la musique" pour les enfants à partir de 7 ans, il y en a quatre pour l’instant : Ravel, Bach, Chopin et Beethoven, et c’est édité par Bayard Musique.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.