Le troisième disque de la jeune soprano Sabine Devieilhe vient de paraître sur le label Erato, un disque intitulé "Mirages", où les compositeurs français du XIXème et du début du XXème siècle sont à l'honneur.

La soprano Sabine Devieilhe, en 2014.
La soprano Sabine Devieilhe, en 2014. © AFP / BORIS HORVAT

Le programme s'ouvre par "Le jour sous le soleil béni", extrait de Madame Chrysanthème d’André Messager, opéra qui met en scène l'union entre une geisha japonaise et un marin breton.

Les aigus filés sont d'une pureté incroyable : Sabine Devieilhe est ce qu'on appelle une Soprano colorature, c'est-à-direla voix la plus haute des chanteuses, très souple et agile, capable d'ornementer et de vocaliser dans les aigus et les sur aigus. 

Parmi les airs les plus connus, il y a celui de la Reine de la Nuit dans la Flûte Enchantée de Mozart, celui d'Olympia dans les Contes d'Hoffmann d'Offenbach, et l'Air des Clochettes, dans Lakmé, de Léo Delibes.

C'est dans le rôle de Lakmé qu'on a découvert Sabine Devieilhe il y a quelques années, une vraie révélation à mon sens. Un rôle qu'elle chérit, dans lequel elle est éblouissante, et qui a été à l'origine de ce programme. 

"Léo Delibes, écrit-elle, a su composer pour Lakmé certaines des plus belles pages de la musique pour Soprano colorature. Dans une esthétique résolument française, avec un art de l'orchestration tantôt diaphane pour l'incantation sacrée de la jeune Hindoue, tantôt éclatante dans les grands duos d'amour, Delibes sait toujours mettre en valeur les voix. Cette oeuvre est de toute évidence à l'origine de mon amour pour l'opéra français du XIX ème."

Sabine Devieilhe nous embarque ensuite dans l'univers onirique et enchanteur de Debussy

"Mes longs cheveux descendent" dans Pelleas et Melisande, puis "La Romance d'Ariel", une mélodie de jeunesse où le compositeur donne voix au serviteur de Prospero, amoureux de Miranda dans La Tempête de Shakespeare.

Tout au long de ce disque, tantôt accompagnée par Francois-Xavier Roth et son Ensemble Les Siècles, tantôt par le pianiste Alexandre Tharaud, Sabine Devieilhe déploie des merveilles de délicatesse, de subtilité et de naturel. On se délecte de son phrasé aussi expressif que ciselé, et de son intelligence musicale hors pair.

Avec, cerise sur le gâteau, la présence d'une autre jeune chanteuse absolument merveilleuse, la mezzo Marianne Crebassa, pour l'irrésistible duo des Fleurs.

► "Mirages" de Sabine Devieilhe, c’est un disque qui vient de paraître sur le label Erato.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.