La 6ème est jumelle de la 5ème, qu'on évoquait hier, mais si elles ont été composées à la même période, elles sont néanmoins radicalement différentes.

Ludwig van Beethoven
Ludwig van Beethoven © Getty / George Rinhart/Corbis

En effet, si c'est toute la fougue révolutionnaire de Beethoven qui s'exprime dans la 5ème, la 6ème nous plonge dans une atmosphère beaucoup plus sereine, laissant apparaître un autre aspect essentiel du compositeur : son amour pour la nature

Que je suis heureux dès que je peux errer dans les taillis, dans les forêts, parmi les arbres, les herbes et les rochers ! Aucun homme ne saurait aimer la campagne autant que moi.

S'il y a quelques éléments descriptifs dans la Pastorale, il faut bien se garder de considérer l'œuvre comme narrative... Beethoven le précise dans ses carnets :

La symphonie pastorale n'est pas un tableau ; on y trouve exprimées, en nuances particulières, les impressions que l'homme goûte à la campagne. La description, je le cite, est inutile ; s'attacher plutôt à l'expression du sentiment qu'à la peinture musicale."

L'idée de Beethoven est en effet de faire ressentir les émotions générées par la nature, en s'inspirant de sa nature créatrice...

La suite à écouter

Aller plus loin

  • Guide de la musique de Beethoven, par Elisabeth Brisson (Ed. Fayard)
  • Guide illustrée de la musique symphonique de Beethoven, par Michel Lecompte, (Ed. Fayard)

Versions écoutées 

  • SIMON RATTLE, Ludwig van Beethoven : Symphonies n°1 à 9 / CD 1, BERLINER PHILHARMONIKER 2016
  • CLAUDIO ABBADO, Ludwig van Beethoven : Claudio Abbado dirige l'intégrale des symphonies / Vol 3 ; DGG 2000
  • CARLOS KLEIBER, Symphonie n°6 en Fa Maj op 68, ORFEO 2003
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.