Une nouvelle entité naît, pour préserver davantage le patrimoine naturel français. Bienvenue dans le Parc National de Champagne et Bourgogne, 11e du nom !

Forêt
Forêt © Getty / Baac3nes

Parc National de Forêts en Côte d’Or et Haute Marne : diagonale du vide entre ciel et hêtres, population se sentant abandonnée, pas fière d’elle, de ses lieux superbes qu’elle ne voit plus ou peu en fermant ses volets. Alors après des intimidations, des menaces, des affrontements, agriculteurs et chasseurs maîtres chez eux, entrepreneurs, citoyens ont tiré la chaise, se sont réunis dans les salles des fêtes, ont argumenté. 

Aujourd’hui sur 251 000 hectares 127 communes s’interrogent sur leur adhésion ou non au parc ; dont 60 communes en cœur de parc, 55 000 hectares bien plus protégés. C’est le regard extérieur qui souvent redonne de la fierté, fait bouger la perception des seigneurs de la terre. 

En cœur de parc, une réserve intégrale ne sera jamais dérangée, les arbres y vivront leur vie, les hommes tireront des connaissances de ce laboratoire du vivant. On ne touche pas, les aiguilles à tricoter de la vie feront, déferont de la nature. L’air va pouvoir circuler autrement dans les parcelles et les cerveaux. Le parc est un outil de protection du patrimoine vivant et un outil de revitalisation de ce territoire entre Champagne et Bourgogne qui en a besoin fort de ses 11 habitants au km². 

Les houppiers du chêne, du hêtre caressent le bleu du ciel dans sa tenue d’automne poil de carotte. Malgré l’hiver proche, ils ont chaud. « Demain, où allons-nous aller ? Il ne suffit pas d’être branché pour se créer un avenir »  Mais la beauté ligneuse est là, piquetée de méandres de bébé Seine, de forges, de Templiers, de moines cisterciens et d’envies d’aujourd’hui, d’un avenir qui n’est pas à désirer mais à faire. Avec ce nouveau parc.

Nos guides du jour :

Hervé Parmentier, directeur du Projet de parc national des forêts en Bourgogne et Champagne.

Jean-Jacques Boutteaux, forestier à l'Office National des Forêts et responsable du groupe Cigogne noire.

Emilie Weber, chargée d'études scientifiques au Conservatoire Botanique National du Bassin Parisien.

Programmation musicale :

  • Black Pumas - Fira
  • Clara Luciani - Ma sœur 

Pour aller plus loin :

Le site du Groupement d'Intérêt Public du futur Parc national des Forêts.

Quelques chiffres concernant ce 11e parc sur le site des Parc Nationaux de France.

Voir les premières moutures de la charte du Parc National des Forêts en Champagne et Bourgogne.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.