En compagnie de deux amoureux de la montagne et de ses hôtes, Jean-Michel Bertrand et Christian Couloumy

Christian Couloumy, Denis Cheissoux et Jean-Michel Bertrand (de gauche à droite), quelque part dans le Champsaur
Christian Couloumy, Denis Cheissoux et Jean-Michel Bertrand (de gauche à droite), quelque part dans le Champsaur © Radio France / Denis Cheissoux

Coup de fil à un berger d'Ariège

Direction l'estive de Luzurs (l'estive étant un pâturage saisonnier de haute montagne), à plus de 1450 m d'altitude, à Sentenac d'Oust, en Ariège. 

Une équipe de bergers et leurs chèvres rejoignent chaque été cette estive fromagère.

Or, la fromagerie, qui appartient à la commune de Sentenac d'Oust, ne peut plus être utilisée en raison d'un double blocage administratif (normes et zone d'éboulement). 

Ces bergers ont alors décidé de construire une nouvelle fromagerie, non seulement aux normes, mais également à partir de matériaux locaux (cailloux, graviers et arbres provenant de la montagne, et transportés entre autres à dos d'âne !) ; et ce de manière à générer un faible impact carbone.

Nous serons au téléphone avec Antoine Cottereau, éleveur et berger.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour soutenir le projet de la construction de la fromagerie de Luzurs, c'est ici !

Reportage à 1500 mètres d'altitude dans les Hautes-Alpes

Un coin du Champsaur, dans les Hautes-Alpes
Un coin du Champsaur, dans les Hautes-Alpes © Radio France / Denis Cheissoux

A 1500 mètres d'altitude, le réalisateur Jean-Michel Bertrand fait découvrir "son paradis" au naturaliste Christian Couloumy et à Denis Cheissoux. 

Nous sommes dans le Champsaur, haute-vallée de la rivière Drac, au sud du Massif des Ecrins.

Dans cette intersaison, entre hiver et printemps, ces trois amoureux de la montagne évoluent au milieu des sapins et des pins cembros.

Ils guettent les aigles, les grives et les tétras.

Quant aux marmottes, elles continuent à hiberner et ne sortiront que mi-avril.

Plus loin, ils aperçoivent un perchoir à aigles. Ces derniers vont bientôt pondre, et pour s'y préparer ils font le ménage. Christian Couloumy nous raconte que les aigles ont plusieurs nids mais qu'on en ignore la raison.

« Le Champsaur, qu’on l’habite, qu’on le quitte, ou qu’on y vienne, c’est d’abord un pays qu’on aime. On l’aime pour son présent, on l’aime pour son passé. Et on l’aime d’autant plus que c’est un pays mal connu, insuffisamment apprécié », Robert Faure dans « Encyclopédie du Champsaur ».

Programmation musicale

  • Jusqu'au bout des cils - Camélia Jordana
  • Losers- Balthazar

Pour aller plus loin

Les ouvrages de Christian Couloumy aux éditions Glénat : "Rapaces, entre ciel et terre" et  "Animaux des montagnes"

L'association Envergures alpines, dédiée aux grands rapaces et particulièrement à l'aigle royal, le vautour et le gypaète barbu

Vidéo « Dans les yeux d’un berger », une échappée visuelle en caméra subjective, avec Fabien, le jour de la descente de l'estive. La Télé Buissonnière

Le Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises

La géologie, la faune, la flore, les milieux spécifiques, l'histoire ancienne ou récente de l'occupation humaine du Parc Naturel des Ecrins

Flore du Champsaur. Base de données floristique participative des Hautes-Alpes, bdflore05.

L'équipe