Bientôt il nous faudra deux terres pour survivre - capture d'écran du site http://www.overshootday.org/
Bientôt il nous faudra deux terres pour survivre - capture d'écran du site http://www.overshootday.org/ © DR <a target="_blank" href="http://www.overshootday.org/" target="_blank">http://www.overshootday.org/</a>

Bon, c’est un peu un sujet marronnier, car c’est une information qui revient invariablement chaque année. Mais si l’on n’évoquait pas les marronniers dans un magazine de nature et d’environnement, hein, qui le ferait ?

Bref, chaque année, l’ONG Global Footprint Network indique à l’humanité la date à partir de laquelle toutes les ressources renouvelables produites en un an par notre vieille Terre ont été consommées par cette même humanité. Cette année, c’était le 13 août. Oui, 8 mois à peine, et on a déjà tout croqué ! On ne mange plus les intérêts, on mange le capital. Homo sapiens émettant un rôt magnifique de mangeur repu, constate alors qu’un léger décalage s’est opéré par rapport à l’année dernière. Non, rien à voir avec les années bissextiles, c’est juste que l’on a toutes les peines du monde à réfréner notre appétit ! A titre de comparaison, en 1975, la date fatidique ne tombait que fin novembre. Et donc, à partir de ce jour de dépassement, ça devient tout de suite plus ardu pour la planète de régénérer les ressources et d’avaler sans broncher nos déchets et autres gaz à effet de serre. Précisément,les gaz à effet de serre représenteraient 85 % de l’effort annuel que la planète consacre à gommer notre empreinte écologique . Une broutille. Alors évidemment, en cessant de gaspiller l’énergie, en misant fortement sur les énergies renouvelables plutôt que de continuer à subventionner l’extraction des énergies fossiles, en ne reprenant plus d’entrecôte après le saucisson et avant le cassoulet, la courbe pourrait s’infléchir. C’est sûr.

Ainsi, en 2030, le jour de dépassement surviendrait seulement au 16 septembre au lieu du 28 juin qui se profile si l’on poursuit sur la même pente.

Le jour du dépassement : 13 août 2015
Le jour du dépassement : 13 août 2015 © IDE

Car si rien n’est modifié, il nous faudra non plus 1.6 planète par habitant en moyenne planétaire comme aujourd’hui pour nous supporter, mais l’équivalent de 2. En somme, il va être temps de consulter les petites annonces pour dénicher une nouvelle location et avoir le temps de déménager tout le monde ? Oui mais où ?

A moins d’opter pour la « sobriété heureuse » chère à Pierre Rabhi . Mais est-ce très fun , est-ce sexy, de devenir raisonnable et de se lover douillettement dans les limites que nous impose la planète ? En novembre prochain, nous verrons bien lequel de ces deux scénarios retiendra la prochaine conférence sur le climat… Allez, je parie que vous avez déjà une petite idée du résultat.

►►► ALLER PLUS LOIN | Calculez votre empreinte écologique personnelle

Ecole des sciences et de la biodiversité à Boulogne-Billancourt
Ecole des sciences et de la biodiversité à Boulogne-Billancourt © Radio France / Denis Cheissoux

Pour suivre CO2 mon amour sur ou réagir à l'émission : |

Reportages au grand air :

  • Pierre-Laurence Perdriat, directeur de l'Ecole des Sciences et de la Biodiversité dans l'écoquartier du Trapèze à Boulogne-Billancourt, et Léa, Line et Marie, trois de ses écolières, nous présentent leurs plantations et leurs poules. Un reportage de Denis Cheissoux.
  • Les indiens Kichwa de Sarayak u, en Amazonie équatoriale, dont la biodiversité et l'environnement de leur territoire est menacé par des companies pétrolières. Un reportage d'Anne Pastor. A réécouter sur France Culture dans "Sur les Docks" des 25-26 et 27 Juin 2013 "Le Peuple Kichwa de Sarayaku : le peuple du midi ".

Pour en savoir plus : le site de l'association Parole de nature

Des représentants de la tribu indigène équatorienne Kichwa de Sarayacu
Des représentants de la tribu indigène équatorienne Kichwa de Sarayacu © MaxPPP

Initiatives :

  • Yvan Saint-Geours et Philippe Pélan nous présentent leurs "Fiches pratiques" pour devenir "écologiquement" autonomes, dans les domaines aussi divers que la construction, la santé, les plantes et le bien-être et même les toilettes avec la fiche "Mes toilettes bio-maîtrisées sur silo sans entretien" ! Des fiches pratiques à se procurer dans les magasins bios ainsi que sur le site deséditionsYpyPyp.

  • "Que sont les TEPOS, les territoires à énergie positive ? avec Yannick Régnier, responsable Territoires au CLER, réseau pour la transition énergétique. Le site des TEPOS. "

Les actualités de Frédéric Denhez

A voir :

Le film de Pierre Beccu ,"Regard sur nos assiettes : un voyage du bon sens vers la quête de sens". Six étudiants enquêtent sur l'alimentation. Sortie nationale le 8 septembre. Pour trouver les horaires et lieux de projection cliquez ICI

Les liens

Présentation du Groupe scolaire des sciences et de la biodiversité à Boulogne

EcoAct, conseil en stratégie carbone Créée en 2006 et basée notamment à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), la société de conseil accompagne les entreprises et les institutions publiques dans la mise en place de stratégies carbone, politiques RSE et démarches d’éco-innovation.

Présentation du projet « Climate Pal » au Kenya Climate Pal est une jeune société kenyane, créée en 2011 par la société kényane du projet carbone Manna Afrique et EcoAct. Climate Pal fabrique et distribue des foyers améliorés afin de limiter le changement climatique.

Le site des Territoires à énergie positive Les territoires à énergie positive inventent un nouveau paysage énergétique, en combinant les valeurs d'autonomie et de solidarités, et en appliquant le principe de subsidiarité active.

CLER, le réseau pour la transition énergétique Cette association a pour objectif de promouvoir les énergies renouvelables, la maîtrise de l’énergie, et, plus largement, la transition énergétique. Aujourd’hui, le CLER fédère un réseau de près de 200 structures professionnelles réparties sur l’ensemble du territoire.

L'actualité environnementale Le site de veille d'Anne Gouzon de la Documentation de Radio France.

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.