La conférence internationale sur le climat 2012 est terminée! Après de chaleureuses poignées de mains et embrassades médiatisées, tout le monde, s'est séparé Doha-do... Chacun pour soi est retourné dans son pays, en jet privé, en pirogue, où à pied, avec un tas de problèmes persos à résoudre... Enfin tout le monde s'est mis d'accord sur le constat : "en gros: il est urgent d’attendre !"... Tout en connaissant l’ampleur du phénomène, la seule chose qui reste donc au sommet, c'est la température générale du globe, qui monte, qui monte, qui monte... et dans les années à venir, d’autres ravageurs coups d'épaule de la nature s’imposeront.Il est vrai que rassembler sous le puissant soleil du golfe autant de délégués sur-informés, à quelques jours d'une fin du monde programmée depuis des lustres par nos amis Mayas, ça pouvait démotiver les fantassins sauveteur de la planète. Puisqu'il est écrit qu'un gigantesque vaisseau spatial viendra se poster à la verticale de la colline sacrée d'un très joli village gaulois du sud-ouest, pour aspirer tout ce que notre bonne terre possède d'illuminés, de petits vélos dans la tête, de frappés du bulbe, de réjouis bienheureux, et autres attentistes du neuvième jour et sans doute les faire disparaître dans un autre parallèle galactique façon Spielberg… après tout, ce n’est rien de plus qu’une nouvelle forme de tourisme de masse apocalyptique low-cost bon marché ! et le bistroquet du coin, les loueurs de gîtes se frottent les mains : ça consomme, un illuminé ! Encore une semaine à attendre, bande d'impatients !

Pendant ce temps, à Paris, dans les vitrines des grands magasins, les sacs de luxe ont remplacé les ours en peluche. La part de rêve des enfants s’est envolée avec Gros Nounours, il faut draguer le client Chinois et Japonais, c’est ce qui se dit... Mais on doit se tromper… Avec le réchauffement climatique, les ours en peluche, les lutins des vitrines ont quitté la capitale et sont remontés vers le cercle polaire pour y mendier un peu de fraîcheur. Encore une des conséquences du réchauffement climatique, je ne vois que ça comme explication rationnelle…

Les liens

Tramayes et le développement durable

Sanctuarisons la Méditerranée : stop aux rejets de boues rouges Pétition du collectif Non aux boues rouges en mer

La Maison Botanique de Boursay

Trognes, têtards et têteaux, une exposition de Dominique Mansion Jusqu’au 31 décembre 2012 à l’écomusée de la Brenne au Blanc (Indre).

L’Héritage du Printemps Silencieux de Rachel Carson Évènement spécial à l’occasion du 50e anniversaire de sa publication. 14 décembre 2012, Maison de l'UNESCO, Paris, France.

L'actualité environnementale Le site de veille d'Anne Gouzon de la Documentation de Radio France.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.