Pascale Clark reçoit ce matin Jean-Louis Fournier auteur de Trop aux éditions La Différence .

Jean-Louis Fournier
Jean-Louis Fournier © Eric Fougere/VIP Images/Corbis

"Je viens d’acheter un nouveau poste, il me garantit 1350 stations. Je ne peux plus entendre ma radio préférée, il y a trop de stations, elles se brouillent. Sur l’appareil qu’on m’a offert, je peux stocker plus de 1000 chansons. Mon nouveau téléviseur me promet 500 chaînes. Je suis arrêté dans un embouteillage depuis plus d’une heure, il y a trop de voitures. J’ai voulu acheter les sonates pour piano de Mozart, il y a 50 interprétations. Comment choisir ? Au supermarché, j’ai compté 40 marques de gâteaux secs. Je n’en ai pas acheté. Le prince a 400 femmes dans son harem, il a l’embarras du choix. Chaque soir, il hésite, se morfond. Quand il choisit une brune, il pense aux blondes, quand il choisit une blonde, il pense aux brunes. J’ai le syndrome du harem. J’ai le choix, j’ai surtout l’embarras du choix. J’imagine une forêt hirsute, les arbres sont côte à côte, trop serrés, ils s’étouffent, la forêt va bientôt mourir. On va couper quelques arbres pour mon nouveau livre. Il sort une centaine de livres par jour, je pense à mon petit livre. Au bout d’une semaine, il va disparaitre, écrasé par 600 livres. Mon prochain livre, je vais l’appeler TROP".

Trop Jean-Louis Fournier
Trop Jean-Louis Fournier © Radio France
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.