La justice restaurative, rencontres entre détenus et victimes. Et deuxième partie de campagne, dans la 13ème circonscription des Hauts-de-Seine.

L'entrée de la Maison d'arrêt de Poissy
L'entrée de la Maison d'arrêt de Poissy © Radio France / Charlotte Perry

La Justice Restaurative, une autre vision de la politique pénale

Introduite en France par la Loi du 15 août 2014, la justice restaurative mise sur les rencontres entre détenus et victimes pour apaiser les souffrances, panser les plaies laissées béantes par le procès pénal et, in fine, restaurer le lien social. Une expérience bénéfique pour tous. Car aussi longue soit la peine, les détenus ont vocation un jour à réintégrer notre société. Et si la prison abîme l’homme, le dialogue avec les victimes, lui, restaure l’humanité. Un préalable essentiel pour ne plus recommencer. Pratique ancestrale venue des Inuits et des Maoris, réintroduite dans le monde anglo-saxon dans les années 70, et expérimentée en France à la maison centrale de Poissy depuis 2010, la justice restaurative offre une autre vision de la politique pénale. Une autre vision que l'illusion du tout carcéral.

Rencontre avec des détenus et des victimes qui ont tenté l’expérience.

Un reportage de Charlotte Perry.

L'entrée de la Maison Centrale de Poissy
L'entrée de la Maison Centrale de Poissy © Radio France / Charlotte Perry
Le jardin de la Maison Centrale de Poissy
Le jardin de la Maison Centrale de Poissy © Radio France / Charlotte Perry

Les liens :

Un article du monde diplomatique, "Timide introduction de la justice réparatrice dans le système français"

La revue Dedans Dehors : La fin de la logique punitive ?

Le site de l'INAVEM, France victimes

La programmation musicale :

Serge Reggiani "L'étranger" (Albert Camus)

Babel quartet "L'évadé"

Lola Lafon "Soustraire"

Partis de campagne, deuxième partie

Les affiches électorales pour la 13ème circonscription des Hauts-de-Seine
Les affiches électorales pour la 13ème circonscription des Hauts-de-Seine © Radio France / Giv Anquetil

Notre dernier reportage sur la campagne de Monique Pinçon-Charlot n'a semble-t-il pas plu à tout le monde dans les rangs de la France Insoumise puisque un de ses "représentants" a saisi le CSA, qui a saisi le Secrétariat Général de l'Information de Radio France, qui a saisi la direction de France Inter, qui a saisi votre serviteur. Et puisque « Comme Un Bruit » n'est pas du genre à fuir ses responsabilités, nous allons suivre les règles des temps de parole -jusqu'à l'absurde, avec un reportage regroupant les 10 candidats de la 13ème circonscription des Hauts-de-Seine que vous n'aviez pas entendu. Sauf que maintenant que nous sommes à une semaine du vote une difficulté de plus : en plus du strict pluralisme, nous devons garantir la parfaite équité des prises de paroles... 1'15" pour chacun(e).

Mais peut-être que ces contraintes techniques sont aussi l'occasion de faire un instantané de notre campagne législative au microscope.

Un reportage de Giv Anquetil

Monique Pinçon-Charlot qui tracte
Monique Pinçon-Charlot qui tracte © Radio France / Giv Anquetil

Les liens :

Les candidats de la 13ème circonscription des Hauts-de-Seine

La programmation musicale :

Le Petit Bal de Poche "Et ca repart" (Emil Prudhomme)

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.