Dans le XVIIIème arrondissement de Paris, où se joue une bataille pour la mixité au collège. Puis, conversation avec l'historien Marc Ferro.

Le collège Berlioz, dans le XVIIIème arrondissement
Le collège Berlioz, dans le XVIIIème arrondissement

Il y a deux collèges

Dans le 18ème arrondissement de Paris, à 600 mètres de distance, il y a deux collèges : le collège Antoine Coysevox, plutôt huppé avec 46% d’élèves issus de milieux favorisés et 80% de réussite au brevet, et le collège Hector Berlioz, qui n’a cessé de se ghettoïser avec la moitié des élèves issus de milieux très défavorisés, où se concentre une population précaire et immigrée. Partant du constat que Paris est l’académie la plus ségrégée de France, les pouvoirs publics ont voté lundi 30 janvier le projet de sectorisation « multi-collèges » pour tenter de réintroduire de la mixité sociale dans les collèges. Mais le projet passe mal auprès des classes aisées, qui ne craignent pas moins que le « sacrifice » de leurs enfants sur l’autel de la mixité. Au-delà de ce projet, un peu mal ficelé, c’est la question de la vie dans la cité qui est posée : à l’heure où des murs se dressent, veut-on encore faire société ?

Un reportage de Charlotte Perry

Les liens :

"Collège : à Paris, un effort de mixité qui passe mal" sur Le Monde.fr

Sur Mediapart : l'union des deux collèges divise parents et enseignants

Le rapport de Thomas Piketty sur la ségrégation à l'école

Le blog des parents du collège Berlioz

La programmation musicale :

Rocé "Au pays de l'égalité"

Mon côté punk "A l'attaque"

Bruit de fond et temps long

Conversation avec Marc Ferro

Marc Ferro
Marc Ferro / @Editions Tallandier

Certains se demandent qui de la France ou des Etats-Unis a connu la semaine politique la plus chaotique. A l’heure où le modèle Trump donne des ailes aux populistes un peu partout en Europe, et où les candidats issus du système proposent la « révolution » et «l’anti-système » comme argument de vote, Comme Un Bruit qui court est allé rendre visite à l’historien Marc Ferro, 92 ans, spécialiste de la Russie, de la décolonisation et de l’histoire du cinéma, qui dans son dernier livre, L'aveuglement - Une autre histoire de notre monde (Editions Tallandier), revenait sur le mouvement de l’Histoire, faits d’événements que les sociétés n’ont pas su anticiper. Populisme, identité, marché, pouvoir, progrès , autant de thèmes passés en revue pour tenter d’en comprendre les conséquences dans le temps long de l’Histoire. Et une question : notre époque de crise économique chronique et de crise du système politique a-t-elle quelque chose à voir avec celle des années 30 ? Marc Ferro analyse la perte de confiance du peuple dans les élites politiques et la montée des extrêmes.

Un reportage de Giv Anquetil

Les liens :

Le livre de Marc Ferro : "L'aveuglement - Une autre histoire de notre monde" aux Editions Tallandier

La programmation musicale :

Moustache "Charlemagne"

Khaled Freak - "Emmanuel Macron - Heavy Metal" (remix politique)

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.