« On est tellement proche de la liberté que c’est dur de résister ». Une journée avec les jeunes du centre éducatif fermé de Savigny-sur-Orge.

Centre Educatif Fermé de Savigny-sur-Orge
Centre Educatif Fermé de Savigny-sur-Orge © Radio France / Charlotte Perry

Le 27 septembre dernier, la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, a annoncé la création de 20 nouveaux Centres Éducatifs Fermés (CEF) durant le quinquennat.

Créés en 2002, sous Nicolas Sarkozy, et présentés comme une « alternative » à l’incarcération pour les mineurs multirécidivistes, les CEF ont été épinglés à de multiples reprises par le contrôleur général des lieux de privation de liberté, suite aux nombreux dysfonctionnements et à la violence que ces lieux d’enfermement génèrent. 

Centre Educatif Fermé de Savigny dépendant de la Protection Judiciaire de la Jeunesse
Centre Educatif Fermé de Savigny dépendant de la Protection Judiciaire de la Jeunesse © Radio France / Charlotte Perry

Aujourd’hui, l’orientation des moyens budgétaires de la P.J.J. (Protection Judiciaire de la Jeunesse) vers ces structures coercitives, au détriment des foyers classiques, inquiète les professionnels qui craignent une banalisation de ce type de placement.

« Comme Un Bruit » est allé à la rencontre des jeunes placés au CEF de Savigny sur Orge (91). Entre fugues, bagarres, et pétards, ils évoquent leur rapport à la liberté, aux interdits et l’avenir. 

Centre Educatif Fermé de Savigny-sur-Orge
Centre Educatif Fermé de Savigny-sur-Orge © Radio France / Charlotte Perry

Celui d’une jeunesse qui, avant d’être dangereuse, est surtout en danger.  

Un reportage de Charlotte Perry. 

Les liens : 

La programmation musicale :

  • Rebeulote, Sofiane
  • Crésus, Ninho feat. Leto,
  • Tout était calculé, Lim, Boulox Force, Aty K, Samira
Exposition à Grenoble
Exposition à Grenoble © Radio France / Giv Anquetil

Retrouvez le Focus de la semaine, à Grenoble, des citoyens dénoncent les contrôles au faciès pendant que des policiers dénoncent la haine anti-flics.

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.