Grand marché transatlantique :TAFTA rien à dire, TAFTA rien à craindre

Logo TAFTA
Logo TAFTA ©
Logo stop TAFTA
Logo stop TAFTA ©

Le 12è « round » de négociations du Traité de libre-échange transatlantique, grand marché UE-USA en préparation sous les acronymes de TAFTA ou TTIP, s’est achevé la semaine dernière à Bruxelles. Mais depuis l’ouverture en 2013 de ces discussions censées ouvrir les barrières, lever les obstacles et amener la compétitivité, de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer leur manque de transparence, alors que leur dénouement aura des conséquences sur près de 850 millions de citoyens.

Rencontre avec Amélie Cannone et Johan Tyzsler, militants STOP TAFTA qui battent la campagne téléphonique pour plus de transparence dans ces débats à huis-clos sur des enjeux essentiels.

Alain et Christine devant la Mairie de Passy-sur-Seine (77)
Alain et Christine devant la Mairie de Passy-sur-Seine (77) © Radio France

Reportage avec Alain Wallon & Christine, agent EDF et caissière Carrefour Market dans la Seine et Marne, qui se mobilisent localement pour informer et faire voter les conseils municipaux locaux « zones hors tafta ».

Mairie de Passy-sur-Seine
Mairie de Passy-sur-Seine © Radio France

Entretien avec Laure de Raudière, députée LR d’Eure et Loir, qui est allée dans la salle de lecture où les élus peuvent (depuis seulement 2 semaines) consulter pendant petites 45 minutes, sous haute surveillance, et en promettant l’absolue confidentialité… une version périmée des négociations.

Reportage Giv ANQUETIL

Programmation musicale :

  • La Parisienne libérée, « Le Grand marché Transatlantique ne se fera pas, Lettre au Président Obama »

  • Strawberry Thieves Socialist Choir, "Don't Fence TTIP In"

  • Synapsenkitzler , “STOP TTIP Song “

Lien pour plus d’informations : collectifstoptafta

  • Merci Patron! un film d'intervention de François Ruffin

En deuxième semaine et après un accueil dithyrambique de la presse, le film « Merci Patron » de François Ruffin continue sa route et des projections-débat s’organisent dans nombre des 73 salles qui proposent ce film d’action direct.

Affiche merci patron
Affiche merci patron ©

Un reportage d’Antoine Chao avec Gérard Filoche, Les Pinçon-Charlot, Marie-Hélène Bourlard, françois Ruffin et Edouard Marciat le producteur du film.

Le propre des films d’action directe, c’est qu’ils propagent leurs effets bien après leur dernière image. De celui-ci, on sort chargé comme une centrale électrique et avec l’envie de tout renverser — puisque, pour la première fois, c’est une envie qui nous apparaît réaliste. Ecrasés que nous étions par la félonie de la droite socialiste, par l’état d’urgence et la nullité des boutiques de la gauche, Merci patron _ !_ nous sort de l’impuissance et nous rebranche directement sur la force. Ça n’est pas un film, c’est un clairon, une possible levée en masse, un phénomène à l’état latent. De cet événement politique potentiel, il faut faire un événement réel.

Frédéric Lordon - Economiste - Le Monde Diplomatique, article à retrouvez ici

Fakir (le groupe)

Détails des séances deMerci Patronici

Les liens

Comme un bruit qui court sur Twitter

Comme un bruit qui court - rejoignez-nous sur Facebook

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.