A Reykjavik, des flics pacifiques et à Saint-Etienne, Flash-Ball, manif et cotillons

marche contre les violences policières
marche contre les violences policières © Radio France / Charlotte Perry

A Saint-Etienne, Flash-Ball, manif et cotillons

Samedi 22 octobre, c’était carnaval à St Etienne. Dans la ville qui a vu naître le FAMAS (Fusil d’Assaut de la Manufacture d’Armes de St Etienne) et le Flashball (conçu par l’armurier stéphanois Verney-Carron), environ 300 manifestants étaient venus parader avec costumes, paillettes et cotillons, pour dénoncer les violences policières et demander le désarmement de la police. Depuis les années 2000, environ 40 personnes ont été mutilées ou gravement blessées par un tir de Flashball, et entre 10 et 20 meurent chaque année suite à une intervention policière. Ce qui ne semble pas beaucoup émouvoir Bernard Cazeneuve qui vient d’annoncer l’acquisition de nouvelles armes, encore plus puissantes, pour satisfaire les revendications des policiers.

Un reportage de Charlotte Perry

Devant l'usine Verney-Carron
Devant l'usine Verney-Carron © Radio France / Charlotte Perry
Marche contre les violences policières
Marche contre les violences policières © Radio France / Charlotte Perry

Les liens :

"Verney-Caron, artisan de notre sécurité" sur Numéro zero

"Une ville d'arme et d'histoire" sur Numéro zero

"L'arme à l'oeil : Violences d'Etat et militarisation de la police" par Pierre Douillard-Lefevre au Bord de l'eau

"L'Ordre et la force" : le rapport de l'ACAT

Le collectif du 8 juillet

Urgence notre police assassine

Le site "Justice pour Wissam"

Programmation musicale : "Lettre à la République" de Kerry James et "No No No" de Dawn Penn

A Reykjavik, des flics pacifiques

en compagnie d'un policier Islandais au commissariat central de Reykjavik
en compagnie d'un policier Islandais au commissariat central de Reykjavik © Radio France / Giv Anquetil

Imaginez face à des manifestations monstres regroupant 10% d'un pays, des policiers non armés, et qui n'avaient jamais utilisé des gaz lacrymogènes et qui n'ont commis qu'une seule bavure en deux cent ans d'Histoire. Rencontre avec les flics du commissariat central de Reykjavik.

Un reportage de Giv Anquetil

Manifestation des femmes devant le Parlement contre les inégalités salariales
Manifestation des femmes devant le Parlement contre les inégalités salariales © Radio France / Giv Anquetil

En lien :

Le compte Instagram de la police de Reykjavik

Programmation musicale : Bololipsum label hapax.fr "Morbi Tempor", Mawnowar "Fight until we die" , et "Call the police" par John Wayne

Les liens pour la semaine prochaine :

Autour du festival "DataBit.Me"

Et "Le maniement des larmes" TROISIÈME VOLET DE LA TRILOGIE « BLEU BLANC ROUGE, L'A-DÉMOCRATIE », par Nicolas Lambert

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.