Deuxième volet de notre reportage sur la mixité sociale au collège, aujourd'hui au collège Hector Berlioz (Paris 18ème). Et les MIE (Mineurs Isolés Etrangers) à la rue dans Paris

Les projets multi-collèges à Paris
Les projets multi-collèges à Paris © @Conseil de Paris

Il y a deux collèges.

Episode 2 : Au Collège Hector Berlioz

Dans le 18ème arrondissement de Paris, à 600 mètres de distance, il y a deux collèges : le collège Antoine Coysevox, plutôt huppé avec 11% d’élèves issus de milieux défavorisés, et le collège Hector Berlioz, qui n’a cessé de se ghettoïser avec 49% des élèves issus de milieux très défavorisés, où se concentre une population précaire et immigrée. Partant du constat que Paris est l’académie la plus ségrégée de France, les pouvoirs publics ont voté lundi 30 janvier le projet de sectorisation « multi-collèges » pour tenter d’atténuer les écarts sociaux en brassant les populations des deux collèges dès la rentrée 2017. Si les parents et enseignants du collège Coysevox sont opposés au projet, qu’en pense-t-on à Berlioz ? Rencontre avec les élèves, enseignants et personnels de direction de ce collège qui ne veut plus être un ghetto.

Un reportage de Charlotte Perry

Le collège Berlioz
Le collège Berlioz

Les liens :

Le blog des parents du collège Berlioz

Carte scolaire à Paris : "L'absence de chiffres fiables fait le lit d’arguments fallacieux", entretien avec Julien Grenet dans le Nouvel Observateur

Programmation musicale :

Demi Portion - "Petit bonhomme"

Black M - "Je suis chez moi"

Les MIE (Mineurs Isolés Etrangers) à la rue

Fresque réalisée place de la République
Fresque réalisée place de la République © Radio France / Antoine Chao

Troisième épisode de notre série consacrée à l’accueil - non accueil des migrants sur le territoire national. Après notre maraude au centre humanitaire Paris Nord, à la Chapelle, « Comme Un Bruit » part cette semaine à la rencontre des Mineurs Isolés Etrangers à la rue et des collectifs qui pallient aux carences de l’états en matière d’hospitalité. L’ADJIE (Accompagnement et défense des jeunes isolés étrangers) et la TIMMY (Team Mineurs de Paris d’Exil) sont sur le front quand plus d’un migrant sur trois est un enfant et quand plus de 80% des Mineurs Isolés Etrangers se voient, à Paris, refusés une prise en charge par le DEMIE (Dispositif d’Evaluation des Mineurs Isolés Etrangers), sur de simples doutes concernant leur minorité ou leur isolement. Une atteinte grave à leurs droits et une menace sur leur santé psychologique et physique.

Un reportage d'Antoine Chao

Fresque réalisée place de la République
Fresque réalisée place de la République © Radio France / Antoine Chao
Fresque réalisée place de la République
Fresque réalisée place de la République / Antoine Chao

Les liens :

L' ADJIE :Accompagnement et défense des jeunes isolés étranger

Le CPSE : Paris d’Exil

La TIMMY, Team Mineurs de Paris d’Exil et le CPSE sur Facebook

La DEMIE 75, Dispositif d’Evaluation des Mineurs Isolés Etrangers

Programmation musicale : Sinkane "The way"

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.