De La Habana, Cuba, à Little Havana, Florida : bientôt la fin de la Guerre Froide?

Anti castristes à Miami
Anti castristes à Miami © Radio France / Giv Anquetil
drapeaux Cuba Miami
drapeaux Cuba Miami © Radio France / Giv Anquetil

En serrant la main de Raul Castro le 17 décembre dernier, Barak Obama a amorcé un tournant historique dans les relations états-uniennes avec le régime Castriste. Après plus de 55 ans d’hostilité diplomatique, d’embargo économique et de coups-fourrés militaires, les Etats-Unis proposent un « dialogue constructif » avec leur pire ennemi dans la région.

Reportage dans la Petite Havane de Miami, bastion des exilés anti-castristes de la première heure, où on balance entre rêve et cauchemar.

Rêve de retourner là-bas et y faire des affaires pour les plus audacieux. Cauchemar d’une capitulation devant les communistes pour les plus ultras.

Mais les années passant (et la démographie aidant), de plus en plus en voix dans la communauté américano-cubaine osent s’élever en faveur d’une réconciliation.

Pour tourner définitivement une page de la Guerre Froide.

Un reportage de Giv Anquetil

anti castrites manif miami
anti castrites manif miami © Radio France / Giv Anquetil
anti castrites voiture miami
anti castrites voiture miami © Radio France / Giv Anquetil

Cuba -USA: Une longue histoire

C’est l'amitié entre les peuples qui à gagné au stade Pedro Marrero pour ce match amical et historique, nous y étions la semaine dernière. Enfin c’est l’amitié qui a gagné et le cosmos de NY qui a rétamé Cuba 4 à 1 .

Pour le coté historique on peut se référer à José Marti qui est cité en référence à l’entrée du stade parce qu'il sagit d'histoire longue.

José Marti, né a la Havane en 1853 était philosophe et poète, on lui attribue d être l’inspirateur de la fameuse chanson “ La Guantanamera” presque un deuxième hymne du pays et surtout il était révolutionnaire et visionnaire, mais un révolutionnaire de la première heure, insurgé contre le premier colonisateur, la couronne Espagnole, pendant la guerre d’indépendance à la fin du 19 ème siècle

“Viví en el monstruo y le conozco las entrañas…”J’ai vécu dans le monstre et j’en connais les entrailles” ecrivait-il à son retour d'exil de New York et déjà il mettait en garde contre l’impérialisme Nord-Américain avant de mourir au combat à Cuba le 19 mai 1895 et que les états Unis fasse main basse sur l'île en 1898.

[]()Et à l’heure de la souhaitée et souhaitable normalisation des relations diplomatiques et économiques entre les deux pays, les pensées de Marti que l’on trouve souvent peintes sur les murs à Cuba résonnent nouvellement avec la perspective de l'histoire longue qui unit et désunit ces deux pays.

Avec

Jesus Pulido Catasus / ANEC

Iroël Sanchez Espinosa / La pupille Insomniaque

Fernando Martinez Heredia / Instituto Cubano de Investigación Cultural Juan Marinello

Un reportage d'Antoine Chao

Cuba Wozniak
Cuba Wozniak © Wozniak / Wozniak

Programmation musicale :

Celia Cruz « Come down to Miami »

Benny Moré “Santa Isabel de las Lajas”

Sujet Antoine :

“Batista ya se va”- Son cubano

Les liens

Comme un bruit qui court - rejoignez-nous sur Facebook

Comme un bruit qui court sur Twitter

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.