Beaucoup de Mineurs Isolés Étrangers sont livrés à eux-mêmes, des citoyens se mobilisent.

Mineurs Isolés Étrangers à la rue. Match de foot au jardin de la rue Pali-Kao à Belleville, Paris.
Mineurs Isolés Étrangers à la rue. Match de foot au jardin de la rue Pali-Kao à Belleville, Paris. © Radio France / Antoine Chao

Au jardin de Pali-Kao, sur les pentes de Belleville dans le 20ème arrondissement de Paris, des habitants organisent des repas pour la centaine de MIE (Mineurs Isolés Étrangers) qui se retrouvent dans le quartier, après être passés au DEMIE (Dispositif d'Evaluation des Mineurs Isolés Étrangers) situé quelques rues plus bas. 

Le DEMIE, géré par la Croix-Rouge à Paris, est le point de passage obligatoire pour tout mineur isolé étranger qui arrive à Paris pour pouvoir être pris en charge par l’ASE (Aide Sociale à l’Enfance). 

La France a l’obligation de protéger, jusqu’à sa majorité (18 ans), tout jeune mineur, même s'il ne dépose pas de demande d’asile mais le DEMIE ne reconnait pas toujours, et même plutôt pas souvent, leur minorité et refuse alors de les prendre en charge et de les faire bénéficier de la mesure de protection de l’enfance auprès de l’ASE (hébergement, scolarisation…). 

Beaucoup de MIE se retrouvent à la rue, livrés à eux-mêmes. 

Jeudi 2 février, les élèves d’une classe de seconde du lycée Voltaire sont venus à leur rencontre partager le repas et discuter avec ces jeunes de leur âge.

Un reportage d'Antoine Chao.

Les liens :

La programmation musicale :

  • Orelsan, Tout va bien
  • Amadou et Mariam feat. Manu Chao, Sénégal Fast Food 
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.