Les salariés d'Ecopla interpellent Macron au siège de son mouvement après la liquidation de leur société et une "rencontre avec les fichés S de la cellule 34" à la fête de l'Huma

sur le site d'Ecopla
sur le site d'Ecopla © Radio France / Antoine Chao

#Ecopla vs #Macron

Les salariés d’Ecopla sont bien remontés et ils ont pris les cars Macron pour monter à Paris. Un « clin d’œil » à l’ex-ministre de l’économie qu’ils ont alerté en vain durant deux ans sur le sort de leur entreprise qui fabrique des barquettes en aluminium en Isère. Ils sont venus l’interpeller, lundi 12 septembre, au siège de son mouvement En marche ! et Emmanuel Macron reconnait ne pas avoir fait le nécessaire pour les aider alors qu'il était à Bercy et s'engage à venir leur rendre visite et "aller jusqu'au bout". Premier producteur européen de barquettes aluminium, leur société a été liquidée le 16 juin par le tribunal de commerce de Grenoble, qui a choisi le concurrent italien Cuki pour payer une partie des dettes, reprendre le matériel, mais pas les emplois. Pour les vingt-cinq salariés, qui ont le projet de redémarrer leur entreprise en société coopérative de production (SCOP), rien n’est perdu.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les barquettes Ecopla
Les barquettes Ecopla © Radio France / Antoine Chao
Le site d'Ecopla
Le site d'Ecopla © Radio France / Antoine Chao

Pour en savoir plus sur les salariés d'Ecopla, un article du "Monde"

« Rencontre avec les fichés S de la cellule 34 »

Rencontre, à la Fête de l’Huma, avec Jeannot dit « Le Suisse » et Pierre Blondeau. Ces deux curieux individus qui ont un moment été suspectés d’être membres d’une mystérieuse « cellule 34 » qui a eu fort à faire avec les services antiterroristes, sont aujourd’hui les personnages du nouveau documentaire d’Olivier Azam: « La cigale, le corbeau et les poulets ». Ils se rassemblent à La Cigale, un bureau de tabac. Ils publient une gazette, La Commune. Des balles de 9 mm et des lettres de menaces sont envoyées au président de la République. Ils sont accusés d’être le corbeau. Ils sont poursuivis par tous les poulets antiterroristes de France. Mais pourquoi eux ?

Pierre Blondeau et Jeannot dit "le Suisse", à la fête de l'Huma
Pierre Blondeau et Jeannot dit "le Suisse", à la fête de l'Huma © Radio France / Giv Anquetil
La bande de la Cigale
La bande de la Cigale / Les Mutins de Pangée

La bande-annonce du film :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le site des mutins de pangée et les dates de projection du film : http://www.lesmutins.org/une\-cigale\-dans\-l\-humanite

Le film sera projeté le jeudi 22 septembre à 20h30 au Festival International du Film Grolandais, à Toulouse : http://fifigrot.com/

Et le 16 novembre à Paris à la Maison des Métallos : http://www.maisondesmetallos.org/prehome

Bande originale de l'émission

A la santé de la Terre de Maax, titre :"C'est pour emmerder le peuple" / Askehoug "Je te tuerai un Jeudi" / Chorale abalabu "Existence - résistance"

L'équipe
Thèmes associés