L'Usure du monde

L'usure du monde
L'usure du monde © Radio France /

Les vacances ont déjà commencé et Comme un bruit qui court veut être en phase avec ses auditeurs en proposant des sujets concernants, en phase avec vos préoccupations.

Alors amis touristes, attention à vous si vous partez au loin, à Barcelone par exemple, où des manifestations de riverains s’organisent contre les hordes de touristes et leurs dégâts sur la vie quotidienne.

On a vaté la découverte du monde et le voyage pendant des décennies, et voilà que de plus en plus de voix protestent contre la standardisation des destinations.

Nicolas Bouvier avait donné comme titre à son livre-culte d’écrivain-voyageur : L’ usage du monde…

Mais c’est L’usure du Monde que décrit Rodolphe Christin , notre guide aujourd’hui.

l’usure du monde ou comment l’industrie du tourisme de masse transforme petit à petit des pans entiers de la réalité en parc à thèmes, en chassant les autochtones pour faire venir toujours plus de visiteurs, dans des lieux stéréotypés, qui se ressemblent où que l’on soit sur la planète...

Alors avant qu’il ne soit trop tard, partons avec Rodolphe Christin et sa “critique de la déraison touristique” en poche…

A nous le rêve, à nous l’exotisme, en route vers la Tour Eiffel

Un reportage de Giv Anquetil

L'Usure du monde, critique de la déraison tourisitique, Rodolphe Christin. Editions l'Echappée

WNE, Le salon mondial des dinosaures

WNE World nuclear exhibition
WNE World nuclear exhibition © Radio France /

Centrale nucléaire de Cruas
Centrale nucléaire de Cruas © Creative commons / Fred-niro

Le « World Nuclear Exhibition » premier salon mondial du nucléaire» ne peut éclipser, dans cette période post-Fukushima, l’effondrement économique et moral d’une industrie nucléaire déclinante: de 17,1% en 2001, la part du nucléaire dans la production mondiale d’électricité est passée à 10,9% en 2012 (chiffre provenant de l’Agence internationale de l’énergie atomique et publié dans son dernier rapport [PDF]).

A Fukushima, on essaye sans succès de congeler l’eau radioactive et on refroidit les bâtiments-réacteurs en ruine en faisant du Pacifique un appareil annexe au système de refroidissement.

Irresponsabilité organisée

Dès les années 50, particulièrement aux Etats-Unis, les promoteurs de l’énergie nucléaire ont pris conscience des conséquences d’une catastrophe nucléaire et donc de ses coûts exceptionnels. Le rapport Brookhaven (dit WASH-740), publié en 1957 par l’U.S. Atomic Energy Commission a donné lieu, la même année, à la première loi limitant drastiquement la responsabilité civile des exploitants du nucléaire, le Price Anderson Act.

La plupart des législations ultérieures reprendront cette irresponsabilité légale sans laquelle l’industrie nucléaire n’aurait globalement pas existé. La Convention de Paris de 1960 reconnaît que « la production et l’utilisation de l’énergie atomique comportent des risques sans commune mesure avec ceux dont le monde a l’expérience » et énonce explicitement l’irresponsabilité des exploitants.

Cette irresponsabilité quasi-totale de l’exploitant nucléaire implique que les dommages ont, pour eux, un coût quasi nul, ce qui a nécessairement un impact sur les investissements pour la sécurité. La chaîne risque-dommage-responsabilité-sécurité est rompue. Ce qui permet de comprendre en partie l’insuffisance de la sécurité et le recours à la sous-traitance accrue, absurde et très risquée. Cela explique aussi l’arrogance des nucléocrates. En réalité, l’affirmation selon laquelle un accident est très peu probable voulait dire : il est très peu probable qu’il nous coûte cher.

Un reportage d'Antoine Chao

Le bon plan de la semaine :

Avenir Radieux, une fission française, de/ par Nicolas Lambert, jusqu'au 2/11 les vendredis et dimanches à 17H - Théatre du Grand Parquet

Pour en savoir plus

Vous aussi votre nouvelle vie est en Lozère !

RESF Lozère
RESF Lozère © Radio France / RESF
Affiche RESF
Affiche RESF © Radio France /

Alors que le conseil général de Lozère a investi plus de 600 000 euros dans une campagne de communication visant à attirer de nouveaux habitants dans le département, deux familles, l’une Tchétchène et l’autre Arménienne, installées depuis presque quatre ans risquent, elles, d’être expulsées vers leur pays d’origine où elles courent de graves dangers.

2ème volet du reportage dans les Cévènnes de Charlotte Perry

Le #RadioFabLab

La Lutherie Urbaine, association vouée à la création musicale et sonore. Elle accueille au Lull, espace de fabrique situé aux portes de Paris, musiciens, compositeurs, luthiers et artistes .Tous ont en commun d'intégrer le collectage et la récupération dans leur processus de création. Aujourd'hui :le pianocktail

Le site de la Lutherie Urbaine

Programmation musicale

  • Macy Gray Bang Bang / macygray.com

  • The Stanglers Nuclear device

  • Gil Scott-Heron - The Revolution Will Not Be Televised (clip)

  • Frying Dutchman humanERROR (clip)

Le répondeur de #CommeUnBruit est ouvert : 01 56 40 79 72

Les liens

Comme un bruit qui court - rejoignez-nous sur Facebook

Comme un bruit qui court sur Twitter

L'équipe

Mots-clés:
Nous contacter
  • ICAgICAgICAgICAgPHN2ZyBjbGFzcz0iaWNvbiI+CiAgPHVzZSB4bWxuczp4bGluaz0iaHR0cDovL3d3dy53My5vcmcvMTk5OS94bGluayIgeGxpbms6aHJlZj0iI2ljb25fY29udGFjdCI+PC91c2U+Cjwvc3ZnPiAgICAgICAgICAgIENvbnRhY3QKICAgICAgICA=