Alors qu’on s’approche des 25èmes commémorations du génocide du Rwanda, Comme un bruit qui court revient (avec des archives) sur un épisode où la France est directement concernée : que s’est-il passé à Bisesero ?

Ossements, résultat du massacre de Bisesero, Rwanda.
Ossements, résultat du massacre de Bisesero, Rwanda. © Radio France / Giv Anquetil

C’est la question que posent cette semaine des rescapés et des associations de droits de l’homme (comme la LDH, FIDH, Survie…) dans un appel à la justice française : pourquoi, sur cette colline de l’ouest du Rwanda, l’opération Turquoise mandatée par l’ONU pour «  mettre fin aux massacres » n’est-elle pas intervenue pendant 3 longs jours (du 27 au 30 juin 1994), pour y arrêter le génocide en cours, à 5km de ses positions avancées ?  

Les massacrés de Bisesero, Rwanda.
Les massacrés de Bisesero, Rwanda. © Radio France / Giv Anquetil

Et pourquoi on vous parle de ça ? Parce que les parties civiles tirent la sonnette d’alarme et redoutent une instruction sans suites, sans que tout la vérité soit faite. Et aussi parce c’est la question que nous avaient lancé en 2005 ces mêmes survivants de Bisesero (dans Là-bas si j’y suis), et que je ne sais toujours pas quoi leur répondre…

Un reportage de Giv Anquetil. 

Bisesero, Rwanda.
Bisesero, Rwanda. © Radio France / Giv Anquetil

Programmation musicale

"Bisesero" Cerna

"Whispered Song" B.O.F Hotel Rwanda 

Les liens 

Pétition : "Pour un accès total aux archives de notre État concernant le génocide des Tutsis au Rwanda"

Complices de l'Inavouable : La France au Rwanda, Patrick de Saint-Exupéry (Ed. Les Arènes)

La fantaisie des Dieux. Rwanda, 1994. Hyppolyte et Patrick de Saint-Exupéry (Ed. Les Arènes)

FOCUS : A qui profite le secret défense?

Comment au nom de la raison d’état certaines affaires sont entravées, empêchant la justice de faire son travail, les historiens d’établir la vérité historique et les victimes d’obtenir justice.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.