Alors que le Sénat examine et durcit le projet de loi asile-immigration, les associations multiplient les actions pour sensibiliser l'opinion publique et surtout demander aux sénateurs de ne pas "noyer le droit d'asile".

Action devant le Sénat, mardi 19 juin 2018.
Action devant le Sénat, mardi 19 juin 2018. © Radio France / Antoine Chao

Le projet de loi asile-immigration était examiné au Sénat à compter de ce mardi 19 juin, et les débats y font rage, en tout cas entre les sénateurs qui sont présent dans l'hémicycle. Après un passage mouvementé à l'assemblée nationale fin avril, le texte de loi a été durci par la commission des lois du Sénat. 

Les associations  de solidarité et de soutien aux réfugiés se mobilisent, un collectif de citoyens  solidaires, qui se fait appeler « Accueil de merde »  a déversé une palanquée de gilets de sauvetage orange devant le palais du Luxembourg, mardi matin, un pour chacun des 348 sénateurs, pour qu’ils ne laisse pas le droit d’asile toucher le fond…quand les réfugiés de l’Aquarius ne sont pas les bienvenus sur le territoire.

Action "gilet de sauvetage" devant le Sénat, mardi 19 juin 2018.
Action "gilet de sauvetage" devant le Sénat, mardi 19 juin 2018. © Radio France / Antoine Chao

Le projet de loi prévoit aussi, pour mieux les expulser, d'allonger la durée de rétention des demandeurs d'asile, ce qui ne va pas sans poser quelques problèmes de logistique immobilière et sanitaire dans les CRA, Centre de Rétention Administrative. Visite guidée.

Un reportage d'Antoine Chao.

Action devant le Sénat, mardi 19 juin 2018.
Action devant le Sénat, mardi 19 juin 2018. © Radio France / Antoine Chao

Les liens 

Rassemblement contre le vote de la loi asile-immigration, mardi 26 juin à 17:30.

Page Facebook de la Marche des Solidarités.

Marche Solidaire du 30 avril au 07 juillet pour les migrants, de Vingtimille à Calais. 

Soigner ou suspecter ? Rapport d'observation de la CIMADE.

Programmation Musicale

"Chérie la mouche" Little Tornadoes

"Ça tient qu'à nous" Beauté Vulgaire

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.