Aujourd'hui, Semperit, la mort d'une usine, chronique d'un licenciement boursier et La Marche des Hospitaliers, quand l'hôpital craque sous les objectifs de rentabilité

Usine SEMPERIT contre sa délocalisation
Usine SEMPERIT contre sa délocalisation © Radio France / Giv Anquetil

Semperit : la mort d'une usine. Chronique d'un licenciement boursier

Usine SEMPERIT
Usine SEMPERIT © Radio France / Giv Anquetil

"Comme un Bruit qui court" est allé faire un reportage chez le dernier fabricant de « bandes transporteuses », de tapis roulant en France : l'usine SEMPERIT.

Intérieur de l'usine SEMPERIT
Intérieur de l'usine SEMPERIT © Radio France / Giv Anquetil

Une ex-usine Kleber de 64 salariés que la maison-mère a laissé péricliter, tout en investissant quarante millions d'euros en Pologne, où la production va être délocalisée à la fin de l’année. Le groupe autrichien qui réalise des profits, souhaite augmenter les dividendes versés à ses actionnaires (15 millions de plus-values en 2016).

Et qu’importe le sort des ouvriers !

Ouvriers de l'usine Semperit
Ouvriers de l'usine Semperit © Radio France / Giv Anquetil

Un reportage de Giv Anquetil

La marche des hospitaliers ou Quand l'hôpital craque sous la pression financière

Les pouvoirs publics ont longtemps affirmé que pour sauver notre système de soins, il fallait le réformer.

Marche des hospitaliers dans Paris
Marche des hospitaliers dans Paris © Radio France / Charlotte Perry

Après 15 ans de réformes au forceps, de regroupements, de mutualisation des moyens et de suppression de postes, l'équilibre budgétaire est atteint dans nombre d’hôpitaux, et certains, comme l'Hôpital Européen Georges Pompidou ou l'hôpital Necker-Enfants Malades, faisant figure d’excellents élèves, sont même excédentaires de plusieurs millions d’euros. Et pourtant, les réorganisations et les suppressions de postes se poursuivent.

Mais le personnel hospitalier est à bout. Et les suicides explosent. Déjà six en l’espace d’un an, rien que dans les hôpitaux parisiens. Sans compter les burn-out, les dépressions, le turn-over et l’absentéisme massif.

Alors, pour informer la population et mobiliser les soignants, le syndicat Sud-Santé organise une grande marche d'un hôpital à l’autre, pendant 2 semaines, qui se terminera le 2 octobre devant le siège de l'APHP.

Marche des Hospitaliers dans Paris
Marche des Hospitaliers dans Paris © Radio France / Charlotte Perry

Même s’ils ne sont pas en marche, le personnel hospitalier marche, et "Comme Un Bruit" a marché avec eux de l’Hôpital Européen Georges Pompidou à l’Hôpital Necker-Enfants Malades.

Un reportage de Charlotte Perry.

Les liens :

  • Lundi 25 septembre, La Marche commencera à la Pitié-Salpêtrière et finira à Bicêtre. Et lundi 02 octobre, la marche ira de Bichat au siège de l'APHP.
  • Page Facebook La marche des hospitaliers

La programmation musicale :

  • SOS Super-ouvrier, Flying Orkestar
  • La classe ouvrière s'est enfuie, Michel Cloup Duo
  • Tu vaux mieux que ça, Fabergo
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.