Affiche pour le parti politique grec "Syriza" à Athènes
Affiche pour le parti politique grec "Syriza" à Athènes © Radio France / Antoine Chao

Comme un bruit qui court… en Grèce, à la veille des élections

Un bruit qui court à Athènes que le dogme de l'austérité à tout prix, casse sociale et déni de souveraineté compris, ne serait pas une fatalité.

Face à la "troika" (UE, FMI et BCE) et à ses injonctions qui ont mené le pays à un état de délitement économique et social avancé, les électeurs grecs semblent prêts à porter au pouvoir Syriza, le parti de gauche mené par Alexis Tsipras en tête de tous les sondages. Et dans toute une partie de l’Europe, les regards suivent cette tentative d’une alternative politique démocratique qui rompt avec la doxa néolibérale et la dictature des marchés.

Quelles sont les attentes et les craintes de la gauche grecque à la veille du scrutin décisif des élections législatives de dimanche ? C'est samedi à 16 h sur France Inter dans « Comme un bruit qui court », avec Antoine Chao en direct depuis Athènes.

Un meeting en Grèce
Un meeting en Grèce © Radio France / Marie-Laure Coulmin Koutsaftis

Le secret des affaires ou la fin des Affaires : leslanceurs d’alertes dans le collimateur

Un reportage de Pascale Pascalleriello

__

Alors que le Parlement européen prépare une directive sur le secret des affaires, la France a déjà fait passer des amendements sur ce sujet dans le projet de loi Macron .

Défendu par le milieu des affaires et les entreprises, ce projet de loi sur le secret des affaires menace directement la liberté d’information et les lanceurs d’alerte . Au nom de la compétitivité des entreprises et de la promotion de l’innovation, cette loi permettrait de garder secret des procédés de fabrications, des projets de plans sociaux, des listings de clients et d’enterrer ainsi tout risque de scandale financier, d’affaire de santé publique ou environnemental.

Dans ce reportage/enquête, Pascale Pascariello est allée à Bruxelles rencontrer les eurodéputés Eva Joly et Michele Rivasi, ainsi que Martin Pigeon de CEO, l’ observatoire des lobbies, à propos des enjeux au niveau européen.

Et à Paris, pour recueillir les félicitations faites aux socialistes pour leur initiative par l’UMP Bernard Carayon, ainsi que les aveux de la députée PS Bernadette Laclais qui avoue ne pas avoir pris la peine de vérifier les informations transmises par les entreprises, avant de déposer un amendement en faveur … des entreprises ! Cela n’a pas échappé à l’ONG Transparency International qui a immédiatement réagi. Nous avons rencontré Nicole-Marie Meyer en charge de la question des lanceurs d’alerte.

Pendant ce temps-là, des lanceurs d’alerte comme Stéphanie Gibaud qui a permis de révéler comment la banque UBS ouvrait des comptes en Suisse pour des clients français, touche le RSA et se bat encore devant les prud’hommes.

Bruxelles
Bruxelles © Radio France / Pascale Pascariello

Les liens

Comme un bruit qui court sur Twitter

Comme un bruit qui court - Page Facebook

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.