Bonga

Bonga au Dikanza
Bonga au Dikanza © Radio France / Alexis Bogdanovitch
Itw Bonga
Itw Bonga © Radio France / Alexis Bogdanovitch

Mr Bonga Kwenda et sa voix éraillée, réussi l’exploit, depuis plus de 40ans, de faire danser en Europe et réfléchir en Angola , avec les mêmes chansons!

Des chansons contre le colon portugais (aujourd'hui pile poil le 41è anniv du début de la révolution des oeillets, un 25 avril),

Contre les 25 ans de guerre civile qui ont ravagé le pays, attisée par les grandes puissances

et contre les inégalités qui perdurent dans ce pays pourtant richissime en ressources: 2ème producteur de pétrole d’Afrique et toujours au pire rang de la mortalité infantile 167/1000 + de16%).

Artiste engagé, c’est peu de dire qu’il a eu des raisons de rester en colère.

C’est donc une rencontre avec un homme debout, Angolais nomade logntemps éxilé en France, un des parrains des musiques d’Afrique Lusophone, grand maître du Semba - cet ancêtre angolais de la samba brésilienne, amené dans le Nouvo monde dans les cales des navires négriers...

Un reportage de Giv Anquetil

Pour en savoir plus:

Bonga, le gôut de la révolte, article des Inrocks

Bonga, la voix rauque de la décolonisation, article du Monde

Y'en a marre!

Collectif y'en a marre
Collectif y'en a marre © Radio France

C’est DAKAR IS RAP qui nous à mis la puce à l’Oreille, une soirée organisée par l’excellent festival Banlieues Bleues qui œuvre avec convictionet depuis 32 ans en banlieue parisienne.

C’était le 10 avril à Aubervilliers, à l’affiche il y avait Fou Malade accompagné de son groupe Bat’Haillons blin-D et aussi les 2 rappeurs chroniqueurs du Journal Rappé, Xuman et Keyti qui sont montés sur scène ce soir là pour démonter l’actualité. Ils sont tous partie prenante du mouvement de contestation Sénégalais Y EN A MARRE qui représente aujourd’hui avec le Balai Citoyen au Burkina Faso et au Togo, Filimbi en RDC , qui veut dire coup de sifflet en Swahili, l’avant garde d’une Afrique progressiste et à venir, espérons-le...

Thiat du groupe Keur-Gui était aussi à Paris venu assisté au concert de ses camarades et compatriotes de YEAM

Un reportage d'Antoine Chao

y'en a marre
y'en a marre © Radio France

Pour en savoir plus :

Taper sur un monde creux pour le faire résonner, article du monde diplo (sur abonnement)

Sénégal: PourY'en a marre , la lutte continue, aticle du Monde

RDC, le leader du mouvement sénégalais y'en a marre arrêté à Kinshasa, article du monde

Festival Banlieues Bleues / Dakar is rap

Le JT rappé

Et le documentaire "Quitte le pouvoir", d'Aïda Grovestins

Les liens

Comme un bruit qui court - rejoignez-nous sur Facebook

Comme un bruit qui court sur Twitter

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.