Direction Eperlecques dans le Pas-de-Calais, à la rencontre d'un enfant du pays.

Graffiti en face du bar queer le Liquium. 71 rue Jeanne d'Arc, 59000 Lille.
Graffiti en face du bar queer le Liquium. 71 rue Jeanne d'Arc, 59000 Lille. © Radio France / Antoine Chao

Eperlecques, petite bourgade plutôt coquette dans son écrin de verdure qui nous réserve tout de même quelques surprises et de taille.

Alors c’est vrai qu’on y passe rarement par hasard à Eperlecques et c’est avec un enfant du pays, Lucien Fradin, qu’on va  y aller. Il a écrit «  Eperlecques »  une pièce de théâtre autobiographique qu’il vient présenter pour la première fois sur place…

Rencontre aussi avec les membres du centre LGBTQIF+ "J'en suis, J'y Reste" de Lille qui existe depuis plus de 20 ans et qui est l'un des premiers lieux LGBT en France, aujourd'hui menacé de disparaître après le désengagement de l'Agence Régionale de Santé (ARS).

Centre LGBTQIF+ de Lille "J'en suis j'y reste"
Centre LGBTQIF+ de Lille "J'en suis j'y reste" © Radio France / Antoine Chao

Avec ensuite Joël Deumier co-président de l'association SOS Homophobie dont le 23e rapport a été publié le 17 mai dernier à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les LGBTphobies, et révèle une année noire en 2018 avec 365 actes lesbophobes recensés. L'association a recueilli 1 905 témoignages d’actes LGBTphobes (insultes, rejet, agressions, discriminations…), soit une augmentation de 15 % par rapport à 2017. 

Un reportage d'Antoine Chao.

Les liens 

Teaser Pink Bloc Lille 2019 - 1er juin - cortège queer radical

Appel à dons pour le centre J'en Suis J'y Reste 

Compagnie HVDZ - Eperlecques

Programmation musicale 

Eddy de Pretto – "Grave"

Trotsky Beat – "Les garçons en chandail"

Hi Fashion - "Amazing"

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.