Au lycée Suger de Saint-Denis, après les affrontements entre jeunes et forces de l'ordre. Et les deux ans de la guerre au Yémen.

au lycée Suger
au lycée Suger © Radio France / Antoine Chao

Violences policières, ça continue

Le 7 mars, le lycée Suger de Saint Denis ( 93) a été le théâtre d’une tentative de blocage et de violences orchestrées par des jeunes apparemment extérieurs à l’établissement. Suite aux désordres occasionnes par ces débordements et à une gestion défaillante de la situation par la direction de l’établissement , les 900 élèves présents au lycée ont été évacués de l’établissement alors que les forces de l’ordre quadrillaient les abords de l’établissement. 55 élèves ont été arrêtés indistinctement et placés en garde à vue pour plus de trente heures et ont subi pour beaucoup un traitement dégradant. Les parents d’élèves et enseignants du lycée Suger et d’autres établissement de Seine-Saint-Denis dénoncent ces arrestations massives et un usage disproportionné de la force sur leurs enfants et demande des explications quand ils avaient déjà dénoncé un manque de moyens et de personnel en septembre dernier. Alors que l’affaire Théo, à Aulnay-sous-bois, a ravivé la tension entre les jeunes et la police dans les quartiers populaires et que la marche pour la justice et la dignité organisée le 19 mars à Paris par plusieurs familles de victimes de violences policières a mobilisé plus de 10 000 personnes, l’attitude des forces de l’ordre autour du lycée Suger est incompréhensible et rajoute de l’huile sur le feu. Comme Un Bruit va cette semaine à la rencontre des parents d’élèves et enseignants mobilisés du lycée Suger avec l’éclairage du sociologue Marwan Mohammed sur la question des violences policières.

Un reportage d’Antoine Chao

la marche pour la justice et la dignité, le 19 mars à Paris
la marche pour la justice et la dignité, le 19 mars à Paris © Radio France
au palais de Justice de Paris, lors du procès de l'affaire Amine Bentounsi
au palais de Justice de Paris, lors du procès de l'affaire Amine Bentounsi © Radio France

Les liens :

FCPE Saint-Denis : Les parents d’élèves des lycées de notre ville s’adressent à vous

Mediapart «L’affaire Théo a violenté la conscience de tous ceux qui s’identifient à lui»

Sur Suger, de DOC DU REEL :

La programmation musicale :

L'1consolable - Justice

Morad - La colère monte doucement

Deux ans de guerre au Yémen, la coupable indifférence de la France

action d'Amnesty international sur le Champs-de-mars
action d'Amnesty international sur le Champs-de-mars © Radio France

Voilà 2 ans cette semaine que la coalition menée par l’Arabie Saoudite frappe le Yémen, avec le soutien des chancelleries occidentales et au mépris du droit humanitaire international, malgré une série de massacres de civils. Aujourd’hui, avec les bombardements incessants, le Yémen est confronté à l’une « des plus graves crises humanitaires au monde, avec près de 19 millions de personnes ayant besoin d’une assistance humanitaire », crise aggravée par un blocus international sur ce pays qui exporte 90% de son alimentation. Alors les principales ONG encore présentes sur place, Médecins du Monde, Action contre la faim, Care, Handicap International, Première Urgence Internationale, Acted, Solidarités international, se sont réunies cette semaine pour tirer la sonnette d’alarme contre l’indifférence des grandes puissances. Voire leur silence complice. C’est le pas que n’hésite pas à franchir Amnesty International, qui organisait aussi une action pour le deuxième anniversaire de ce conflit avec une banderole dressée sur le Champs de Mars : « Conflit au Yémen, la France complice », en appelant la France à cesser ses ventes d’armes à l’Arabie Saoudite, notre plus gros acheteur de matériel militaire, avec près de 900 millions d’euros d’équipements livrés, rien que l’année passée.

La France signe, le Yémen saigne.

Un reportage de Giv Anquetil

action des ONG au Champs-de-mars
action des ONG au Champs-de-mars © Radio France

Les liens :

Deux ans de guerre au Yémen, par Amnesty international

Le conflit au Yémen sur action contre la faim

Le conflit au Yémen sur Première urgence Internationale

Le conflit au Yémen sur Médecins du monde

Le conflit au Yémen sur Care

Deux ans de guerre au Yémen sur Handicap international

Le conflit au Yémen sur Solidarités international

Yémen, la guerre oubliée, un reportage d'interception sur France Inter

La programmation musicale :

Kacem Wapalek -Politique

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.