Dans les poubelles de la société de consommation avec les Gars'pilleurs

Les gars'pilleurs logo2
Les gars'pilleurs logo2 © Radio France

Les Gars'pilleurs ne sont pas là pour nous donner des leçons ni faire la morale, mais juste pour mettre les yeux… là où on ne veut pas mettre le nez: dans nos poubelles.

Nous Français gâchons chacun 20 kg de nourriture par an, dont plus de la moitié encore emballée.

Et pire encore, avec la concurrence acharnée entre grands groupes, la distribution à l’échelle industrielle gaspille... à une échelle industrielle.

Toutes ces marchandises qui passent directement de l’étalage à la décharge, jetées avant même d’arriver à nos frigos.

Pour une intiative de com’ contre le gaspillage, combien de tonnes encore balancées par dessus bord? On vous parle de produits tout à fait consommables, de légumes à peine fatigués, de produits frais pas encore périmés.

Alors, parasites pour les uns, éclaireurs pour les autres, les Gars'pilleurs sont les glaneurs d’aujourd’hui, mais un tel butin qu’ils partagent et échangent des idées à l’occasion de leur tour de France des poubelles des grandes surfaces, des bennes de supermarché.

Avec une question en tête: qu’est-ce qui est le pire? Est-ce que c’est de fouiller dans les poubelles? Ou les remplir de nourriture?

Un reportage de Giv Anquetil

Les gars'pilleurs contacts
Les gars'pilleurs contacts © Radio France

Le témoignage d'Éric, dit Adrien, poursuivi pour soustraction frauduleuse de produits périmés....

... et un entretien avec son avocat, Maître Gandini.

Homard trouvé dans les poubelles cette  nuit là
Homard trouvé dans les poubelles cette nuit là © Radio France / Giv Anquetil

Nourrir pépé

Nourrir pépé
Nourrir pépé © Radio France / Charlotte Perry

C’est une lettre qui est arrivée à notre bureau au mois de mars dernier. Comme une bouteille jetée à la mer. Elle provenait d’un certain M. Jacques Dron, ancien géomètre de l’école des Arts et métiers de Paris, retraité de 85 ans.

D’une écriture tremblante, M. Dron décrit sur plus de deux pages le régime auquel sont soumis les pensionnaires du foyer logement dans lequel il réside. Alors ça nous a mis la puce à l’oreille et on est allé le voir, M. Jacques Dron. Dans son appartement, d'un petit village de 900 habitants, au cœur du Poitou, traversé par une rivière, blottit au milieu des champs de colza.

Un reportage de Charlotte Perry .

A lire : une tribune du chef Arnaud Daguin dans Libération : Un dernier oeuf à la coque

Programmation musicale :

Paul Hebert - Les viellards

Jean-Louis Foulquier - "La retraite" (texte de Romain Didier et Allain Leprest)

Alerte dans le Loiret

Mardi 22 décembre, c’était manif devant le Conseil Départemental du Loiret à Orléans.

Un rassemblement à l’appel du Collectif de Soutien aux jeunes Mineurs Isolés Etrangers du Loiret pour dénoncer le projet de suppression des moyens de subsistance de ces jeunes, pourtant parmi les plus fragiles et les plus vulnérables.

Une centaines de personnes, avec des casseroles pour faire du bruit, des militants, des travailleurs sociaux, des citoyens et ces jeunes venus prendre la parole pour défendre leurs droits parce qu’ils ont des droits ces enfants, la France est partie prenante de la Convention Internationale des droits de l’enfant mais aujourd’hui le conseil général est semble-t-il plutôt tatillon sur le versement des allocations et tergiverse sur les moyens à mettre en œuvre pour respecter les droits de ces jeunes étrangers et leur permettre de vivre et d’étudier dans des conditions dignes.

FBCollectif de Jeunes Isolés Étrangers 45

Manif des jeunes Isolés Etrangers du Loiret
Manif des jeunes Isolés Etrangers du Loiret © Radio France / Antoine Chao

Un reportage d'Antoine Chao

Musique : Thomas Pitiot - Grain de sable

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.