Comme un bruit qui court en route vers Naples, une ville en résistance citoyenne quand l’Italie vire à l'extrême droite…

Affiches politiques sur les rues de Naples.
Affiches politiques sur les rues de Naples. © Radio France / Antoine Chao

Avec pour guide un musicien et militant social Davide de la Monica qui est de toutes les batailles, de tous les bals populaires et de toutes les ouvertures de centres sociaux, rendus aux citoyens comme « biens communs ».

« Ce que nous avons pris n’est qu’une petite partie de ce qui nous appartient ! » revendiquent les occupants de l’ex-Asilo Filangieri — ancien couvent napolitain reconverti en centre culturel alternatif.

Pratique héritée des années 1970 et issue de la culture autonome, la ré-appropriation et reconversion de lieux abandonnés existe dans presque chacune des villes du pays. 

Santa Fede Liberata, centre social autogéré, Naples.
Santa Fede Liberata, centre social autogéré, Naples. © Radio France / Antoine Chao

Le 2 mars 2012, un collectif d'artistes occupe cet immense bâtiment de trois étages situé en plein centre historique de Naples. Une occupation qui a donné lieu à la production d'un règlement  traduisant l'idée d'usage commun auto-institué (common use) dans des termes juridiques, ensuite adoptés par la ville de Naples. 

Le règlement est inspiré des « usages civiques », une institution du droit italien, ancienne et encore en vigueur quoique délaissée, qui réglemente les droits de pêche et de faire paître le bétail sur les parcelles communes. 

L'objectif de ce travail collectif étendu sur trois ans était de faire reconnaître le pouvoir de l'autogestion dans le droit public. Celui-ci étant perçu par les occupants de l'ex-Asilo Filangieri comme un espace de production démocratique et créatif. 

Deux ans plus tard, en décembre 2014, c'est au tour de Santa Fede Liberata, l'ancien oratoire de Santa Maria della Fede, ou Conservatoire de Santa Fede d'ouvrir ses portes aux habitants, après des années d'abandon.

Pour convertir le lieu en bien collectif, ses occupants comptent sur une consultation populaire pour guider la réutilisation de l'espace et créer une expérience concrète de planification communautaire et participative. 

Dans l'ancien oratoire, sont maintenant organisés des festivals, conférences, projections de films et une assemblée ouverte à tous le dernier dimanche du mois.

Un reportage d'Antoine Chao. 

Les liens

Santa Fede Liberata 

L'ex-Asilo Filangieri

Nouvel An à Riace !

Programmation musicale

"Pizzica di Torchiarolo (La zamara)" Ars Nova Napoli

"Rosabella" La Mezcla e Fricufresche

"Napoli" 99 Posse 

"La Bandarotta Bagnoli (feat. Mimmo Maglionico)" Cicerenella 

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.