Comme un bruit qui court au New Hampshire, au pays des libertariens, et à La Réunion où s'organise Nuit Debout.

USA : voyage au pays des libertariens

Cette semaine, Comme un bruit qui court est aux Etats-Unis, dans l’Etat du New Hampshire, bastion du mouvement libertarien.

Capitole de l'Etat du New Hampshire, Concord
Capitole de l'Etat du New Hampshire, Concord © Radio France / Giv Anquetil

Un peu anarcho-capitalistes, franchement individualistes, les libertariens sont des citoyens états-uniens qui se sont promis de fonder un « Etat libre » doté d’un gouvernement minimal, et basé sur la liberté individuelle.

La liberté conçue comme fin et comme moyen, pour échapper à la bureaucratie liberticide, au vol organisé de la taxation et à l’oppression de l’Etat : les libertariens prônent la libéralisation des drogues, sont pour le mariage gay, le port des armes à feu et n’hésitent pas à défier la police, chaque arrestation leur permettant de mieux revendiquer leur fameuse liberté.

Les seules lois qu’ils daignent accepter sont celles de la concurrence et du libre marché.

Le Free State Project a déjà rassemblé à ce jour plus de 20 000 « pionniers », qui ont fait le serment de venir s’installer dans le petit Etat du New Hampshire pour fonder leur société idéale. Pourquoi le New Hampshire ? Parce-qu’il fut le premier Etat à déclarer son indépendance vis-à-vis des Britanniques en 1774. Avec pour devise : « Live free or die » (« vivre libre ou mourir »).

Echos de l’utopie libertarienne, en marge de la campagne présidentielle en cours.

Un reportage de Giv Anquetil.

Programmation musicale :

Matt Monro, Born Free

Osaka Monaurail, Liberty

I call myself a libertarian

Esteban Van der Guy, London beat box et Bouge ton cul mais reste ténébreux

NuitDebout cause créole à La Réunion

Compte-rendu de l’AG de Saint-Denis de La Réunion dans le 974, AG qui se tient tous les soirs sous le baobab de Champ Fleuri.

Tract Nuit Debout La Réunion... après l'AG
Tract Nuit Debout La Réunion... après l'AG © Radio France / Antoine Chao

A Saint-Leu, l'AG Nuit Debout c'est tous les mardis soirs à 19h devant la mairie,

à Saint-Pierre c'est les mercredis 18h place des Victoires,

à Saint-Paul les vendredis 19h place de la médiathèque,

et à Saint-Denis dorénavant ce sera uniquement les lundis, jeudis et samedis, toujours sous le baobab de Champ Fleuri.

C'est tout frais, ça a été voté hier soir en Assemblée générale pour ménager les troupes NuitDeboutistes réunionnaises. Et aujourd'hui justement on vous propose un petit compte rendu de cette AGora d'hier soir, qui préparait la manif de demain dimanche 1er mai... Ah oui le dimanche il n'y a pas d'AG sur l'Ile, mais pas étonnant avec des noms de villes côtières pareils : la religion catholique coloniale a encore de beaux restes à la Réunion...

Un reportage d'Antoine Chao.

Programmation musicale :

Grèn Sémé, Baskil

Grèn Sémé, Le travail

Skip&Die, Maloya Magic (avec Lindigo)

Lien :

Nuit Debout La Réunion

Agora sous le baobab de Champ Fleuri
Agora sous le baobab de Champ Fleuri © Radio France / Nuit Debout La Réunion
Agora sous le baobab de Champ Fleuri
Agora sous le baobab de Champ Fleuri © Radio France / Nuit Debout La Réunion
Projection de film à Champ Fleuri
Projection de film à Champ Fleuri © Radio France / Nuit Debout La Réunion
Atelier créolophone, Champ Fleuri
Atelier créolophone, Champ Fleuri © Radio France / Nuit Debout La Réunion
Agora sous le baobab de Champ Fleuri
Agora sous le baobab de Champ Fleuri © Radio France / Nuit Debout La Réunion

Evénement(s) lié(s)

Direct de la radio cousue main sur Radio Debout

Choeur et Orchestre Debout, session 2

Les liens

Comme un bruit qui court - rejoignez-nous sur Facebook

Comme un bruit qui court sur Twitter

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.