En direct de la Catalogne en lutte pour son indépendance et de nouveau avec les ouvriers de Semperit à Argenteuil.

Dimanche 1er octobre, la Catalogne va voter pour son indépendance
Dimanche 1er octobre, la Catalogne va voter pour son indépendance © Radio France / Antoine Chao

Comme un bruit d’insurrection qui court en Catalogne

Dimanche 1er octobre, la Catalogne va s'exprimer ou par un référendum d’autodétermination quant à son désir d’indépendance ou en sortant dans la rue si l'Etat espagnol réussissait à faire capoter le scrutin qu'elle a jugé illégal.

Manifestation étudiante à Barcelone
Manifestation étudiante à Barcelone © Radio France / Antoine Chao

Oui, tout est possible ! Un accord politique de dernière minute ou le "choc des trains" entre Madrid et Barcelone.

C'est aussi le jeu du chat et de la souris (sauf que ça pourrait déraper même si c'est la non violence qui s'oppose à la "Mano dura" de Madrid) entre l'Espagne qui essaye de saisir les urnes et les bulletins et les catalans déterminés qui redoublent d'astuces pour pouvoir s'exprimer dimanche.

Parce que l'envie est grande ! Grande de braver l'interdiction, de s'exprimer et de se séparer de l'Espagne, si une majorité de catalans le décide.

Tract pour le référendum de la Catalogne
Tract pour le référendum de la Catalogne © Radio France / Antoine Chao

"Comme Un Bruit" part à Barcelone pour prendre le pouls de la rue et donner la parole aux ex-indignados aujourd'hui proches du mouvement Catalunya en Comun, catalanistes mais critiques quant au projet de société porté par les organisateurs du référendum - dont la tête de file et chef du gouvernement catalan Carles Puigdemont était l'invité de Léa Salamé lundi dernier - qui restent les tenants et héritiers de la droite conservatrice et néolibérale catalane engluée dans des scandales de corruption. Il y a des forts clivages et enjeux au sein de la gauche indépendantiste à ce sujet là.

Ecole Collaso i Gil
Ecole Collaso i Gil © Radio France / Antoine Chao

Une affaire à suivre...

Un reportage d'Antoine Chao.

Les liens :

Retour à Argenteuil

Nous souhaitions vous proposer un autre reportage, mais un changement est intervenu à la dernière minute. "Comme Un Bruit" revient à Argenteuil.

Usine Semperit occupée par ses ouvriers
Usine Semperit occupée par ses ouvriers © Radio France / Giv Anquetil

Vous vous souvenez peut-être du reportage diffusé la semaine dernière : l'usine de tapis roulants Semperit à Argenteuil qui lutte contre sa délocalisation et sa mort annoncée.

Jeudi 28 septembre, la tension est montée d'un cran. Et face au refus des négociations de la direction, les salariés ont décidé de se mettre en grève et de bloquer leur usine. Nous sommes donc allés les retrouver dans les locaux pour leur première nuit d'occupation.

Ouvriers occupant l'usine Semperit
Ouvriers occupant l'usine Semperit © Radio France / Giv Anquetil

Un reportage de Giv Anquetil.

La programmation musicale :

  • Con la mano, levanta, Macaco
  • L'estaca, Thomas El Comunero
  • Ne lève pas ta main en l'air, Lucio Milkowski feat. Miłka Malzahn
  • Clôture, Cyril Mokaiesh
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.