Soirée 100 % féminine à Jazz à Vienne ce soir : Lianne La Havas, Imany, et des surprises pour les 40 ans du Festival ! Une soirée spéciale présentée par Matthieu Conquet en direct sur France Inter...

Lianne La Havas © Jordi Vidal / Imany © Frank Hoensch
Lianne La Havas © Jordi Vidal / Imany © Frank Hoensch © Getty

Le Festival Jazz à Vienne fête sa 40ème édition ! 

Depuis sa création en 1981, sous l’impulsion de Jean-Paul Boutellier, le Festival Jazz à Vienne célèbre l’univers du jazz durant les deux premières semaines de juillet. 200 000 festivaliers, 1000 artistes se produisant sur 4 scènes, c’est du jazz de midi jusqu’à tard dans la nuit, et des concerts gratuits... du Jazz tout le temps et partout !

Le magnifique Théâtre Antique du Festival Jazz à Vienne
Le magnifique Théâtre Antique du Festival Jazz à Vienne © AFP / Camille Moirenc - Hemis

▷ Ce soir, France Inter vous invite au Théâtre Antique pour 2 concerts, des surprises en forme d'archives sonores et des souvenirs des plus beaux moments du Festival ! 

Matthieu Conquet au micro de France Inter et Benjamin Tanguy, Directeur artistique du Festival Jazz à Vienne
Matthieu Conquet au micro de France Inter et Benjamin Tanguy, Directeur artistique du Festival Jazz à Vienne © Radio France / Valentine Guédiguian

Lianne La Havas

Une voix puissante avec juste ce qu’il faut d’aspérités, un subtile mélange de guitare acoustique intimiste, énergie pop-rock, des harmonies vocales et des arrangements sophistiqués.... C'est Lianne La Havas. Elle commence à chanter à 11 ans, et est signée par Warner Bros dès ses 22 ans pour son 1er album Is your love big enough, en 2012. 

Après une invitation à collaborer avec Prince, l'artiste prend son temps, va jouer du côté de la soul, travaille en studio, et l'album Blood parait en 2015. France Inter la suit depuis ses débuts et ses chansons n'ont pas échappé à nos playlists : Baltimore, Unstoppable, What you don't do... ou Green and Gold , extrait de Blood.

🎧   Lianne La Havas - Paper Thin, extrait de Lianne La Havas

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La chanteuse, compositrice et guitariste britannique, atteint de nouveaux sommets avec son troisième album auto-produit et sobrement autotitré Lianne La Havas, parce que c'est le résultat de son évolution. Dévoilé l'été dernier, le nouvel opus révèle une voix de velours plus libre, plus intense et fait la part belle à un jeu de guitare plus élaboré... Délicat, plus personnel, mais aussi brut, puissant, empreint d'une pop-soul intimiste teintée de jazz : 10 chansons, avec chacune un thème précis, qui racontent l'histoire de ses joies et des ses peines, telle une ballade.

Des titres très longs comme Sour Flower et Weird Fishes, inspiré du morceau de Radiohead, des pauses comme Our of Your Mind (interlude)… et deux premiers singles Bittersweet et Paper Thin, d'ailleurs c'est l'un de ses morceaux préférés : "Il est tout simple, mais le message est très personnel et intime... difficile à partager".

Imany

Imany sortait son premier album il y a dix ans, _The Shape of a Broken Heart_, couronné d’un large succès. Début prometteur d'une carrière musicale, révélant une voix dont la profondeur et l’âpreté servent idéalement ses chansons pop, soul et folk aux textes autobiographiques. Son second album The Wrong Kind of War gagnait en ampleur avec des arrangements plus sophistiqués sur des textes aux thèmes engagés, et une musique qui, sans rien perdre du charme de l’intime, pouvait tout aussi facilement devenir dansante et festive.

Du triomphe des deux singles Don’t be so shy et You will never know, de ses deux albums à la bande originale du film Sous les jupes des filles, Imany enchaîne les succès partout dans le monde.

🎧   Imany - Wonderful Life, extrait de Voodoo Cello

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour son troisième opus, à paraître cet automne, Imany, prêtresse vaudoue imaginaire, nous jette un sort dans Voodoo Cello en s’enveloppant dans un cocon de huit violoncelles pour réimaginer de grands tubes pop sur les accords mythiques de Donna Summer, Bob Marley, Daft Punk, Madonna, Radiohead, Cat Stevens, Black…

Imany, avec ses pouvoirs magiques, réalise un rêve de longue date et s’aventure dans l'exigence de l'orchestration symphonique et la direction artistique pour cette création originale.

Jazz à Vienne... c'est jusqu'au 10 juillet !

🎤   France Inter on the road again... avec tous les Festivals d'été !

Les invités
L'équipe