Responsable d’un accident sur trois sur autoroute, la fatigue au volant doit être prise très au sérieux.

L’association Prévention Routière fait le point sur les différents comportements à adopter en cas de somnolence au volant.

Quels sont les points sur lesquels il faut être très vigilant pour être en forme pendant la conduite ?

  • Le regard
  • Le dos
  • Les jambes

Ya t il des facteurs aggravants ?

Certains facteurs favorisent voire aggravent votre fatigue. Mieux les connaître vous permet d’éviter d’accumuler les risques.

  • Le manque de sommeil
  • Un repas trop riche :
  • Aération/chauffage/clim : Veillez toujours à n’avoir ni trop chaud ni trop froid.
  • Médicaments : Des pictogrammes (visibles sur l’emballage) vous renseignent rapidement.
  • Dans tous les cas, reportez-vous toujours à la notice !

Et si toutefois nous étions pris de fatigue ?

Les pauses font partie du trajet. Il est nécessaire de s’arrêter toutes les deux heures et plus si nécessaire, dès les premiers signes de fatigue :

  • On se détend : Voilà quelques heures que vous êtes assis et concentré sur la route.
  • Faites de l’exercice
  • Une petite sieste

En dehors de la pause, y a-t-il d’autres « astuces » ou « remèdes miracles » ?

Non il y a surtout beaucoup d’idées reçues dont vous devez vous méfiez comme :

  • « L’air frais revigore »
  • « Boire un café
  • « Musique ! »
  • « Fumer »

Par le docteur Charles Mercier-Guyon.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.