Le bilan provisoire des accidents de la route a été annoncé au début du mois de janvier et il fait état de 3970 morts. Pour l’association Prévention Routière, l’année 2011 aura été une année blanche en terme de vies sauvées (seulement 0,55 % par rapport à 2010 soit 22 tués) et ceci en raison d’un très mauvais premier quadrimestre. L’occasion de faire un point ce matin sur les usagers de la route les plus vulnérables et les raisons.

  • Concernant la répartition selon le sexe, on constate que les hommes représentent ¾ des victimes de la route, contre ¼ seulement pour les femmes.
  • Les hommes sont par ailleurs plus souvent représentés dans les délits routiers.

  • Les jeunes de 18-24 ans sont les premières victimes de l'insécurité routière. Rapporté à la population, on constate l’importance du risque pour cette tranche d'âge : en effet, en 2010, les 18-24 ans représentent 9 % de la population, mais 21 % des personnes tuées sur la route.
  • Bien que moins fréquent, la gravité des accidents des plus de 75 ans est préoccupante. En tant que piéton, ils sont souvent plus vulnérables et leurs blessures sont plus graves (parfois mortelles).__
  • Le risque le plus élevé d’être tué concerne les deux-roues motorisés : le risque pour un motard de se tuer est près de 25 fois supérieur à celui d’un conducteur de véhicule léger.

Cette année encore l’association Prévention Routière sensibilisera et informera sur les risques dans le but d’un meilleur partage de la route de l’ensemble des usagers.

par Jean-Yves Salaün, Délégué Général de l’association Prévention Routière

Logo Prévention routière
Logo Prévention routière © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.