Parlons ce matin de l’éco- conduite et de ses multiples bienfaits

A quoi sert l’éco-conduite ?

Pratiquer l’“écoconduite” permet de réduire sa facture de carburant.

contribue à la lutte contre le réchauffement climatique.

C'est aussi une mesure efficace de sécurité routière !

Quelles sont les « règles » principales à respecter pour pratiquer l’éco conduite ?

  • Une conduite souple et sans à-coup !

  • rouler sur le rapport le plus élevé possible.

-Passer la vitesse supérieure autour de 2000 (diesel) à 2500 (essence) tours/min.

-Anticiper au maximum (détecter les feux au loin, par exemple) permet de ralentir la voiture avec le frein moteur, beaucoup plus économique que le freinage classique.

  • Des pneus gonflés !

  • Vérifier la pression des pneus (à faire au minimum tous les deux mois.)

  • Rouler sous-gonflé n’est pas seulement dangereux mais consomme plus. 0,5 bar qui manque, c’est 2,4 % de carburant de plus, soit 33 € et 58 kg de CO2 par an.

  • Une voiture en bon état !

  • Un moteur mal entretenu peut être à l’origine d’une surconsommation jusqu’à 25 %.

  • Un simple filtre à air encrassé exige 3 % de carburant de plus.

  • À l’inverse, chausser des pneus “basse consommation” permet jusqu’à 5 % d’économie, soit 70 € et 120 kg de CO2 gagnés par an.

  • Conduire mais aussi réfléchir !

Sur un trajet de 500 km d’autoroute, adopter une vitesse de 120 km/h au lieu de 130 procure jusqu’à 5 litres d’économie de carburant.

L’écoconduite ça n’est pas seulement rouler moins vite, mais d’abord rouler mieux. Le maître mot, c’est d’anticiper, tout comme en matière de prévention !

Et pour aller plus loin…

Il est également possible de pratiquer l’éco-mobilité en choisissant d’autres modes de déplacements suivant les besoins (covoiturage, transports en commun, vélo, les voitures électriques à louer que proposent certaines villes…)

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.