Mathias Deguelle reçoit Denis Grozdanovitch , auteur, ancien sportif de haut niveau, accompagné de Thierry Gillyboeuf , écrivain, biographe et traducteur.

"La puissance discrète du hasard", par Denis Grozdanovitch, aux édi° Denoël
"La puissance discrète du hasard", par Denis Grozdanovitch, aux édi° Denoël © Sempé / Denis Grozdanovitch

Découvertes inattendues, rencontres singulières, coïncidences troublantes : au cours de nos vies, l'essentiel arrive souvent par hasard. Dans une promenade où se croisent les souvenirs familiaux, les exploits sportifs et un riche bagage littéraire, Denis Grozdanovitch nous invite à desserrer les contraintes d'un esprit trop rationnel. Depuis les prouesses au tennis de Roger Federer jusqu'aux présages dont semblent parfois porteurs les animaux - que ce soit dans nos rêves ou dans la réalité -, en passant par la réapparition d'objets que l'on croyait perdus, l'auteur sait mélanger la grande histoire et l'anecdote, le plus anodin et le plus profond. Avec humour, il nous initie à ces curieux concepts que sont la sérendipité , art des trouvailles inopinées, l'happenstance , don d'être au bon endroit au bon moment, ou encore le lâcher-prise , secret de certains champions, grands scientifiques et autres joueurs d'échecs. Alliant l'impertinence du franc-tireur et les merveilles d'une libre érudition, il nous invite à d'autres raisons de vivre que celles que nous offre un monde stérilisé par la technique.

"Henry David Thoreau : le célibataire de la nature", par Thierry Gillyboeuf, aux édi° Fayard
"Henry David Thoreau : le célibataire de la nature", par Thierry Gillyboeuf, aux édi° Fayard © Radio France

L'oeuvre et la pensée de Henry David Thoreau (1817-1862) semblent devoir éternellement se résumer à ses deux textes les plus célèbres, Walden ou la vie dans les bois et La Désobéissance civile , occultant un parcours riche et complexe. Chantre de la liberté individuelle, engagé activement dans la lutte contre l'esclavage, il ne fut pas cet ermite vivant dans sa cabane retirée au bord d'un lac, dans la forêt, bien qu'il entretînt une relation panthéiste avec la Nature. Inlassable arpenteur de sa région, autour de Concord, en Nouvelle-Angleterre, il vécut de son métier de géomètre qui lui permit de s'adonner à l'observation de la faune et de la flore. Nourri de littérature classique et de philosophie orientale, éternel célibataire aux nombreuses amitiés masculines et féminines, brillant conférencier, il concentre en lui cette indépendance intemporelle et cet appel du Wild qui constituent l'âme de la nation américaine. Au risque d'écorner l'image d'Épinal que s'est faite de lui la postérité, cette biographie se propose de révéler les aspects les moins connus de la vie du grand écrivain, qui tint son Journal pendant un quart de siècle. Loin d'en souffrir, l'image de Thoreau se trouve au contraire rehaussée par cet éclairage nouveau.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.