Mathias Deguelle s'entretient avec l'explorateur Nicolas Dubreuil pour son ouvrage

'Kullorsuaq : un village aux confins du Groenland' ( éditions : La Martinière ) accompagné du producteur Frédéric Dubreuil. Quatrième de couverture:

Un village aux confins du Groedlaand
Un village aux confins du Groedlaand © Radio France

«J'avais entendu parler d'un village, dernier bastion des chasseurs traditionnels groenlandais. Je décide de tenter une expédition à ski jusqu'à Kullorsuaq. Titus, un ami inuit - celui-là même qui m'avait sauvé la vie alors que la glace avait cédé sous mon poids -, me prévient : "Attention Nikoula ! Là-bas, les hommes sont durs, très traditionnels ! Tout y est très sale !" J'étais encore plus motivé...»

Nicolas Dubreuil, explorateur et photographe, passe près de neuf mois par an près des pôles. Depuis 25 ans, il sillonne en kayak, à ski, en traîneau et à pied les régions les plus reculées du Grand Nord. Il y a quelques années, il décide même d'y acheter une maison. À Kullorsuaq. Un village découvert par hasard et situé au fin fond du Groenland, où la chasse à l'ours et au phoque est une question de survie.

Il raconte ici les difficultés et les bonheurs de son intégration, puis la vie quotidienne aux côtés des Inuits, et notamment de ses amis Ole et Adam. C'est l'occasion de découvrir un univers totalement à rebours de la pensée occidentale, dans lequel les hommes maîtrisent aussi bien la chasse au Narval que les subtilités de Facebook. Un monde on ne peut plus démocratique où les femmes tiennent un rôle fondamental.

Les liens

Association Pascal Olmeta

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.