Mathias Deguelle reçoit le philosophe Yves Michaud pour son ouvrage 'Le nouveau luxe :expériences, arrogance, authenticité' (édits:Stock) accompagné de la journaliste Laurence Benaïm pour 'Azzedine Alaïa : le prince des lignes' (édits Grasset)

Le nouveau luxe
Le nouveau luxe © Radio France

Le nouveau luxe

Entre 1995 et 2012, le marché mondial du luxe, qui inclut traditionnellement mode, accessoires, produits de beauté, horlogerie, joaillerie, alcools, vins, parfums, est passé d’un chiffre d’affaires de 77 milliards à celui de 212 milliards d’euros.Dans le même temps, un nouveau luxe s’est développé, le luxe d’expérience , où l’on consomme palaces, festivals, instituts de remise en forme et spas, haute gastronomie, croisières, safaris et packages touristiques d’exception, automobiles de plus de 100 000 euros, réceptions mondaines, cocktails sélects, îles et yachts privés, escorts de charme et voyages spatiaux. Le chiffre d’affaires annuel de ce nouveau luxe n’est plus de 200 milliards mais de 1 000 milliards d’euros...Dans cette débauche de dépense, il s’agit d’abord de jouir. Il faut aussi se différencier avec le plus d’arrogance possible. Il faut surtout se trouver une identité, même creuse et vide, à travers une quête obsessionnelle de l’authenticité – plus authentique et plus fabriquée que jamais.

Azzedine Alaïa : le prince des lignes
Azzedine Alaïa : le prince des lignes © Radio France
Résumé:Biographie du couturier tunisien, spécialiste des robes sculpturales et sensuelles. La journaliste Laurence Benaïm dépeint son enfance méditerranéenne, son parcours de Tunis à Paris, son avènement sur la scène de la mode, son goût du dessin sobre et érotique. **Alaïa, l'hommage à la femme** **Le Palais Galliera** célèbre Azzedine Alaïa en lui consacrant son exposition d’ouverture. Cette première rétrospective parisienne est présentée dans les galeries rénovées du palais, ainsi que dans la salle Matisse du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris. Une sélection de soixante-dix modèles iconiques retrace le parcours créatif unique d’Azzedine Alaïa. **Exposition temporaire** **du 28 septembre 2013 au 26 janvier 2014.**
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.