Xavier Renou , est l'invité ce lundi soir de Mathias Deguelle ; il a lui-même invité un habitant de l'Île-Saint-Denis afin d'évoquer un sujet qui lui tient à cœur : Stéphane Lavignotte , pasteur et théologien, ancien journaliste.

Démonteurs de panneaux publicitaires, clowns activistes, inspecteurs citoyens de sites nucléaires, hébergeurs de sans-papiers… Ils renouent avec une culture de la désobéissance civile, du refus radical et ludique, indispensable à la transformation de notre société. Les Désobéissants sont un collectif qui accompagne ceux qui entendent se battre pour le bien commun. Xavier Renou en est l’un des membres fondateurs ; il est le directeur de la Collection Désobéir .

Désobéir pour l'eau :

Désobéir pour l'eau
Désobéir pour l'eau © Radio France

L'eau est le bien le plus précieux. Si elle couvre près de 70 % de la planète, on compte moins de 3 % d'eau douce. Ce bien commun devrait donc faire l'objet de toutes les attentions. Pourtant l'eau subit l'attaque en règle de l'agriculture intensive, qui la gaspille et la souille de pesticides et de l'industrie qui la contamine. Les multinationales de l'eau accaparent les réserves disponibles et font commerce de sa rareté, se partageant les réserves disponibles tandis que plus d'un milliard d'entre nous sont privés du droit à une eau saine et gratuite. Dans le même temps, le réchauffement climatique accélère la diminution inéluctable de l'eau potable.

Devant l’incapacité des décideurs à protéger ce bien commun indispensable, et pour reprendre le contrôle de la qualité de l’eau courante, et de son prix, des habitants, des militants, des élus et des usagers inventent de nouvelles manières de résister.

Désobéir pour les animaux :

Désobéir pour l'eau
Désobéir pour l'eau © Radio France

Chaque jour en France, trois millions d’animaux terrestres sont mis à mort pour leur chair, et bien plus de poissons encore. L’industrie de la viande organise l’enfermement, la mutilation, le gavage et l’abattage à la chaîne d’êtres sensibles. La loi permet de les manger, mais aussi de les traquer dans les bois ou de les torturer dans des arènes.

Pourtant la science et le simple bon sens montrent que les animaux sont des êtres conscients, intelligents, capables de relations complexes et dotés de personnalités singulières.

Face aux intérêts financiers liés à l’exploitation des animaux, il est urgent de désobéir pour faire cesser la domination extrêmement violente que les humains exercent sur les autres animaux et promouvoir ensemble des relations de solidarité, de partage et de respect.

Les religions sont-elles réactionnaires ?

Les religions sont-elles réactionnaires ?
Les religions sont-elles réactionnaires ? © Radio France
Quatrième de couverture : Dans les dîners de famille comme dans le débat politique, la question religieuse fait partie des sujets redoutés car ils font rapidement monter le ton. Il s'agit pourtant pour la gauche d'un sujet incontournable. D'abord parce que ses adversaires, droite et extrême-droite, en ont fait une arme politique et n'hésitent plus à se poser en défenseurs de la laïcité et de l'identité chrétienne de la France, soi-disant menacées par l'Islam. Ensuite parce qu'en interpellant les croyances les plus intimes des individus, la religion ne prédispose pas à une approche rationnelle. Stéphane Lavignotte prend ici toute la mesure d'une compréhension nuancée du fait religieux. Oui, celui-ci est souvent porteur de conservatisme voire d'obscurantisme, Non, cela n'est pas une fatalité.
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.