PORTRAIT DE PAVEL SCHMIDT Le français, pour Pavel SCHMIDT, évoque la langue du sentiment, encourage la confession. C'est un artiste d'Europe Centrale, polyglotte et apatride. Ils se qualifie lui-même de bâtard d'Europe centrale. Il dit en effet ne pas avoir de pays d'origine et affirme qu'il n'a pas de langue maternelle. Déstabilisant, non ? Quand on n'a pas de langue maternelle, on peut se poser la question de la mémoire familiale. Même s'il s'en étonne encore, Pavel SCHMIDT est bien né quelque part, c'était en 1956 à Bratislava, ville qui appartenait alors à la Tchékoslovakie. Enfant, il a grandi auprès de sa grand-mère qui lui parlait yiddish, hongrois et russe. Mais il a toujours éprouvé le sentiment d'être un étranger, d'être à peine accepté. Actuellement, il vit en Suisse allemande, et c'est là que Caroline OSTERMANN l'a rencontré. Mais il dit ne plus vouloir avoir de domicile fixe, c'est un homme qui semble chercher une patrie dans les grandes figures de l'art ... Pavel SCHMIDT exposera à partir

invité(s)

Oliver HIRSCHBIEGEL

C'est le réalisateur allemand du déjà - avant sa sortie le 5 janvier prochain - très décrié film "La chute" ("Der Untergang") qui retrace les 12 derniers jours de la vie d'Hitler. Jusque-là réalisateur de télévision reconnu, Oliver HIRSCHBIEGEL signe en 2002 son premier long-métrage de cinéma "L'expérience", qui obtient un immense succès. Ce thriller psychologique palpitant décroche de nombreuses récompenses. Spécialiste du polar et du thriller, il s'est forgé une solide réputation de réalisateur pour le petit écran depuis le milieu des années 1980. On lui doit notamment plusieurs épisodes de la série "Tatort". "La chute" est donc son deuxième long-métrage pour le cinéma. Avec l'impeccable Bruno GANZ dans le rôle d'Adolf HITLER, on est à Berlin, en Avril 1945, le IIIè Reich agonise. Les combats font rage dans les rues de la capitale. Hitler, accompagné de ses généraux et de ses plus proches partisans, s'est réfugié dans son bunker, situé dans les jardins de la Chancellerie. A ses### programmation musicale

Youn Sun NAH

Yom yavo ### Tuesday WELD

Bathtime in clerkenwell ### Araci de ALMEIDA

Pra que mentir ### Angélique IONATOS

"To tradougi tis limnis" et "ke s'agapo" ### Tété

Une bonne paire de claques ### SANSEVERINO

Les bourre-pâtes et les tire-nerfs

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.