.

bandeau livre fanny
bandeau livre fanny ©

.

T. C. BOYLE

TC Boyle et Paula Jacques
TC Boyle et Paula Jacques ©

Eléments de parcours

Tom Coraghessan Boyle est né en 1948. Depuis 1978, il anime des ateliers d’écriture à l’Université de Californie du Sud. Il vit près de Santa Barbara, dans une maison dessinée par l’architecte Frank Lloyd Wright, héros de son roman Les Femmes (2010). Chez Grasset, il est l’auteur de plusieurs recueils de nouvelles ainsi que de nombreux romans dont America (1997, prix Médicis étranger), Un ami de la terre (2001), D’amour et d’eau fraîche (2003), Le Cercle des initiés (2005), L’enfant sauvage (2011) et Après le carnage (2013).

Paula Jacques : Etes-vous drogué à l’écriture, pourriez-vous imaginer la vie sans elle ?

TC Boyle : L’écriture est essentielle et donne un sens à ma vie, elle me permet de me centrer, en cela elle est une bonne drogue… mais il y a d’autres buts à ma vie, ni dieu ni autre croyance, mais l’art et la nature… quand je ne travaille pas, je dors beaucoup,je m’occupe de madame Boyle, je bois du vin ou je marche dans la foret avec mon chien… »

Les vrais durs, T. C. Boyle, Grasset

T.C.Boyle Les vrais durs
T.C.Boyle Les vrais durs © Grasset / Grasset

Alors qu’il est en croisière en Amérique centrale avec son épouse, Sten Stensen, ancien Marine, sauve les touristes d’un gang armé en tuant leur chef à mains nues. À son retour, notre héros malgré lui n’aspire qu’à retrouver sa vie de paisible retraité sous le soleil californien.Seulement voilà. Sten a un fils, Adam. Et Adam ne va pas très bien. Souffrant depuis longtemps d’une forme aiguë de psychose paranoïaque et délirante (il est notamment persuadé d’être la réincarnation d’un coureur des bois du 19e siècle), le jeune homme est tombé dans les filets d’une dénommée Sara Hovarty Jennings, de quinze ans son aînée. Sara vit seule avec son chien, et le reste du monde est son ennemi. Elle nourrit une haine viscérale contre « le gouvernement illégitime des États-Unis d’Amérique » et contre toute forme d’autorité. Sous son influence, Adam va devenir incontrôlable et basculer dans une folie qui est aussi celle de l’Amérique contemporaine, hantée par le démon de la violence.

.

Yolande Moreau et Laurent Gaudé signent ensemble "Nulle part en France" , un documentaire à deux voix sur les camps de réfugiés de Calais et de Grande Synthe, pour arte Reportage, diffusion tv le samedi 9 avril à 18h35.

nulle part en France
nulle part en France ©

.

Yolande Moreau
Yolande Moreau © Fanny leroy

Yolande Moreau: On nie cette réalité des camps, on fait comme si ça n’existait pas, on efface leurs traces à coups de bulldozer…

Laurent Gaudé : l’attitude que l’on a face à ces drames c’est l’honneur perdu de l’Europe.

.

Gael Turine Camps de réfugiés en France
Gael Turine Camps de réfugiés en France © Gael Turine

.

Vous a-t-on dit que vous seriez des ombres ? / Qu’il n’y aurait, pour vous, aucune terre ? / Vous a-t-on dit qu’après la guerre, il y aurait la misère des terres battues par le vent ? / Vous a-t-on dit que vous n’auriez plus de nom ? / Nulle part ici, Nulle part ailleurs." Laurent Gaudé

Laurent Gaudé

Laurent Gaudé
Laurent Gaudé © laurent Gaudé par Fanny Leroy avril 2016 / fanny leroy

Eléments de parcours

Né en 1972, Laurent Gaudé fait des études de Lettres modernes et d’Études théâtrales à Paris. Après l’écriture de pièces de théâtre – sa première pièce Onysos le furieux est publiée alors qu’il a 25 ans –, il se consacre à l’écriture romanesque. Il reçoit en 2004 le Goncourt des lycéens et le Prix des libraires pour La mort du roi Tsongor, puis le prix Goncourt en 2005 pour Le soleil des Scorta. Son huitième roman,Danser les ombres est paru en 2015.L’écrivain qui aime prêter sa voix à ceux qui sont souvent réduits à l’ombre et au silence, se rend, en décembre 2013 à la demande d’Arte, dans la région autonome du Kurdistan irakien. Dans l’un de ses roman, Eldorado , il racontait déjà le destin d’immigrés clandestins, de gens fuyant leur pays, comme ceux qu’il a rencontrés à Kawergosk.

.

Yolande Moreau

yolande moreau 2009 Georges Biard
yolande moreau 2009 Georges Biard © Radio France / Georges Biard

### Eléments de parcours

Yolande Moreau est une comédienne et réalisatrice belge, née le 27 février 1953 à Bruxelles. Elle réalise son premier film Quand la mer monte... en 2005 avec Gilles Porte et se voit décerner le Prix Louis-Delluc du meilleur premier film puis les Césars de la meilleure première œuvre de fiction et de la meilleure actrice. Dans le film, elle incarne une comédienne-humoriste en tournée dans le Nord de la France et en Belgique. En 2013 elle signe son second long métrage,__Henri , l'histoire d'un restaurateur soudainement veuf qui décide à la mort de sa compagne de se faire aider par un « papillon blanc », une résidente d’un foyer d’handicapés mentaux prénommée Rosette.

En tant qu'actrice elle reçoit en 2009 le César de la meilleur actrice pour son rôle dans le film Séraphine de Martin Provost, biographie filmée du peintre Séraphine de Senlis.

Elle tient aussi, avec son compatriote Bouli Lanners, le haut de l'affiche de Louise-Michel , comédie sociale et burlesque de Benoît Delépine et Gustave Kervern. Elle y joue le rôle d'une ouvrière picarde qui propose à ses collègues de réunir leurs indemnités de licenciement pour payer un tueur professionnel chargé de liquider le patron qui vient de fermer leur usine. En 2010, elle joue dans Mammuth des mêmes réalisateurs aux côtés de Gérard Depardieu.

En 2012, elle interprète la mère de Noémie Lvovsky, brutalement replongée dans son adolescence des années 1980 dans le film Camille redouble . Le film lui vaut le Magritte (récompense belge équivalent de nos Césars) de la meilleure actrice dans un second rôle.

.

Dès le premier plan, nous sommes pris par ce film, plein d’une humilité exemplaire. Ici, chaque plan est d’une grande rigueur et souvent même d’une grande beauté. Une rigueur venue rendre hommage à ces hommes à ces femmes et ces enfants, leur redonner dignité et humanité, eux qui depuis des mois et des mois ne connaissent que la boue, la saleté, la promiscuité, le froid ou l’extrême chaleur... l’abandon. Laurent Bourdon

.

kessel
kessel © Radio France

EXILS JOSEPH KESSEL

Pour assister à l’enregistrement d’Exils au Théâtre de l’Odéon, le lundi 11 avril 2016, à 20h00, autour de Joseph Kessel avec Olivier Weber et des textes lus par Thibault de Montalembert, il suffit de vous inscrire en cliquant sur ce lien : http://www.franceinter.fr/evenement-exils-joseph-kessel

Les liens

Cosmopolitaine page facebook

Transfuge - Magazine culturel - Littérature et Cinéma

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.