« Le désespoir, l’ennui, l’angoisse, le sentiment du rien, du vide, sujets qui seront exploités dans toute l’œuvre, il s’en fallait de peu que Moravia ne fût philosophe », écrit René de Ceccatty dans sa subtile biographie d'Alberto Moravia. C’est autant que l’analyse d’une œuvre monumentale, le portrait d’un homme multiple, paradoxal, gai et mélancolique, maladif et séducteur; amoral et féministe, archaïque et anticonventionnel, « Alberto Moravia » parait aux éditions Flammarion et René de Ceccatty est le premier invité de cette Cosmopolitaine. « Mouni encombre tout le monde. Il a les poches pleines d’un salaire versé au pénis. Les anciens lui ont maintes fois répété qu’une telle richesse vous ferme la porte du pays des ancêtres ». Sayouba Traoré dans son roman «L’Héritier». A travers la figure de Mouni qui se vend aux dames qui ont pris l’avion depuis la grande Europe, le burkinabé Sayouba Traoré explore d’une plume singulière, sobre et lyrique à la fois, le dilemme d’une Afrique écartelée entre traditions et modernité. «L’héritier» paraît aux éditions Vents d’Ailleurs et Sayouba Traoré est le deuxième invité de cette Cosmpolitaine. C’est à Ajami, un quartier cosmopolite de Jaffa, que Binj le palestinien rêve d’épouser sa petite amie catholique, que Dando, policier israélien recherche deséspérement l’assassin de son fils, que Nasri, 13 ans et son frère Omar redoutent la vendetta d’un autre clan. Ajami, polar intense et foisonnant a ceci de particulier qu’il a été écrit et réalisé par un duo: le palestinien Scandar Copti et l’israéelien Yaron Shani. Et c’est de concert aussi que les deux auteurs s’expriment au micro de Cosmpolitaine. Que ce soient Bella et Bertha, les vaches, Whisky le chien mutilé de guerre, ou Oscar le rat de tranchée, nous avons affaire à autant de héros de la première guerre mondiale. La preuve, la belle expo intitulée "Chienne de Guerre" que propose le Musée Royal de l’armée à Bruxelles, et non moins reconnaissant le reportage que Caroline consacre aux mascottes des poilus.

Par Caroline Ostermann Qui se souvient que Bella et Bertha, deux vaches trouvées dans une ferme désertée du front belge furent adoptées comme mascotte par l'armée britannique et qu'à ce titre elles accompagnèrent le défilé de la victoire à Londres en 1919? Qui se souvient de Wisky ce petit chien mutilé de guerre qui a soutenu le moral des troupes, d'Oscar le rat de tranchée? A toutes ces bêtes enrolées dans la 1ère guerre mondiale le musée Royal de l'Armée Belge consacre une exposition justement intitulée Chienne de Guerre que l'on aurait tort de considérer comme un simple bestiaire anecdoctique. Cette histoire des animaux est le cruel miroir de la guerre des poilus. Chienne de Guerre : les animaux dans la Grande Guerre 1914-1918 au Musée Royal de l'Armée à Bruxelles jusqu'au 11 avril

invité(s)

René De CECCATY

René de Ceccatty est l'auteur d'une vingtaine de romans ('L'Extrémité du monde', 'L'Or et la poussière', 'La Sentinelle du rêve', 'L'Accompagnement', 'Aimer', 'L'Hôte invisible') et d'essais biographiques (sur Violette Leduc, Sibilla Aleramo, Pier Paolo Pasolini, Maria Callas). Il a traduit de nombreux livres d'Alberto Moravia qu'il a bien connu dans les dernières années de sa vie.### Sayouba TRAORE

Après des études d'histoire diplomatique et de relations internationales à Paris, Sayouba Traoré exerce le métier d'enseignant puis de journaliste. Poète et nouvelliste, il reçoit le prix Radio France Internationale pour sa nouvelle 'L'oeuf' publiée dans 'Le Passé postérieur' (Sépia). Puis il passe à l'écriture de romans où les fils du présent et du passé s'entremêlent. 'Loin de mon village, c'est la brousse' (2005) et 'Les Moustaches du chat' (2007) sont publiés aux éditions Vents d'ailleurs.### Scandar COPTI - Yaron SHANI

Scandar Copti est un citoyen palestinien de l’Eta### programmation musicale

SHARON JONES

She ain't a child no more ### YAEL NAIM

Paris ### JACQUES HIGELIN

J'ai jamais su ### ALI FARKA TOURE

Savane ### BOOGERS

Lost my lungs ### ARNO

Quelqu'un a touché ma femme ### MADJO

Le nid des 100 soucis ### LORENZO JOVANOTTI

Dove ho visto te

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.