Au cinéma, un évènement vraiment, vraiment formidable. C’est le chef d’œuvre absolu du cinéma autrichien « Welcome en Vienna , » tourné par Axel Corti et écrit par Stefan Georg Troller qui ressort, après 25 ans d’oubli, et dont on pourra voir enfin les trois volets réunis et remastérisés. Cette épopée subtile et désabusée sur l’exil des juifs autrichiens pendant la guerre (de la Nuit de Cristal à la fuite effrénée à travers l’Europe gangrénée par le nazisme et jusqu’à l’ultime épisode de Vienne libérée par les Alliés) s’inspire librement de la vie de Stefan Georg Troller, le scénariste donc, et personnage principal, le héros en somme dirais-je si le terme ne lui déplaisait pas tant, Bref Georg Stefan Troller, 9O ans, et qui exerce toujours le métier d’écrivain, a bien voulu me recevoir chez lui, à Paris, pour un entretien exclusif et passionnnant cela va sans dire.

Tout de suite, c’est Anouar Benmalek , le grand romancier d’origine algérienne qui nous fait le plaisir d’être avec nous en direct. Bonjour, Anouar, merci, Tu ne mourras plus qui vient de paraître chez Fayard , n’est pas un de vos roman foisonnants, n’est pas une autobiographie, c’est un chant d’amour, une lettre adressée à votre mère ?

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.