Cette émission est entièrement consacrée à L'Iran, autour de trois intervenants : un écrivain iranien Ali ERFAN, un metteur en scène iranien, Mohsen AMIRYOUSEFI et un livre sur le plus grand réalisateur iranien, Abbas KIAROSTAMI, proposé par Michel CIMENT.

HOMMAGE à GRISELIDIS REAL - par Xavier PESTUGGIA Grisélidis Réal est morte mardi dernier à l’age de 75 ans, des suites d’un cancer. Sur sa porte d’entrée étaient inscrits ces mots : « Madame Grisélidis Réal, écrivain, peintre, prostituée ». Née à Lausanne et issue d’une famille bourgeoise, son destin se brise le jour où son père meurt brutalement, elle n’a alors que 8 ans. Cette mort, elle n’en fera vraiment jamais le deuil, elle passera sa vie à se révolter contre cette disparition mais aussi contre les pesanteurs sociales de son milieu. Dès sa majorité, elle fuit sa famille et part à Zurich faire des études à l’école des Beaux arts. Grisélidis se destine à une carrière de peintre. Elle se marie avec un de ses condisciples, mai divorce très vite. Elle tombe enceinte 11 fois, 4 enfants survivront de ses amours fugitives. Pour subvenir à ses besoins et à ceux de ses enfants, elle est contrainte de se prostituer dans cette Allemagne d’après guerre. Elle racontera plus tard cet épisode de sa vie dans un récit «

invité(s)

Mohsen AMIRYOUSSEFI

Il est né en 1972 en Iran, à Abadan, un port frontalier du sud du pays, qu'il quitte avec sa famille au début de la guerre avec l'Irak, pour s'intaller à Sédeh (aujourd'hui Khomeyni Chahr), la ville où il passe le reste de sa jeunesse. Titulaire d'une maîtrise de mathématiques de la Faculté d'Ispahan, il écrit plusieurs pièces de théâtre et scénarii pour finalement s'adonner à sa passion : le cinéma. Il est déjà l'auteur de plusieurs court-métrages, et "Sommeil amer" qui est sorti en France le 1er juin, est son premier long-métrage. Synopsis : Efandiar, laveur de morts, règne en maître sur le petit monde du cimetière de Khomeyni Chahr, une petite ville du centre de l'Iran. Sans égards pour le petit peuple des subalternes, il les accable de son mauvais caractère. Entouré d'une laveuse de cadavres exploitée, d'un apprenti incompétent, d'un fossoyeur opiomane, d'un médecin nostalgique et de bien d'autres encore, il supervise avec rigueur son champ de sépultures. On ne rigole pas avec### programmation musicale

Maya NASRI

Ya wahishi ### HAKIM

Eda baa ### Yasser HABEEB

Elana ### GORILLAZ

Feel good inc. ### DARIUS et SPIRITUAL BROTHERS

Surrender ### Bernard LAVILLIERS et Tiken Jah FAKOLY

Question de peau

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.