C’est au cours du tournage de son troisième film « Une séparation » qu’Asghar Farhadi a eu maille à partir avec la censure iranienne. Point tant pour le sujet de son film : Guerre des sexes et lutte des classes entre deux couples à la dérive que pour avoir dénoncé l’emprisonnement de Jafar Panahi, son compatriote. En obtenant l’Ours d’or à Berlin pour « Une Séparation », il fait non seulement la nique aux empêcheurs de tourner mais aussi et surtout un film d’une subtilité et d’une puissance prodigieuses. « Une séparation » sort en salles mercredi prochain et Asghar Farhadi sera le second invité de cette Cosmopolitaine. En ouverture, un écrivain américain qui ne cesse de se battre lui contre la pensée politiquement correcte, avec beaucoup d’humour et une bonne dose d’autodérision, et quel conteur ! Percival Everett pour la sortie chez Actes Sud de « Pas Sydney Poitier »

invité(s)

Ashgar FARHADI

Né en 1972 à Ispahan (Iran), Asghar Farhadi se découvre, tout au long de sa scolarité, une fibre artistique qui le pousse à pratiquer l’écriture, à s’immerger dans l’univers du théâtre et du cinéma. Après avoir intégré l’Institut du Jeune Cinéma, il poursuit son parcours à l’université de Téhéran, d’où il sort diplômé en 1998 avec une maîtrise de mise en scène. Le bilan de ces dix ans de formation est déjà imposant : tournage de six courts-métrages, scénarios et réalisation de deux séries pour la télévision. En 2001, les portes du cinéma s’entrouvrent grâce à Ebrahim Hatamikia avec lequel il coécrit le scénario de son film, Ertefae Past, chronique dans le Sud-Ouest de l’Iran qui reçoit un bel accueil critique et public. L’occasion rêvée pour Asghar Farhadi de se lancer dans le long métrage. C’est ainsi qu’en 2003 sort Danse de la poussière, où il conte les mésaventures de Nazar, contraint de divorcer de sa femme et de partir chasser le serpent dans le désert, afin de rembourser ses det### programmation musicale

M

MADAME RËVE parution: 2011### DANGER MOUSE / Daniele LUPPI / Norah JONES

BLACK album: 2011label: Parlophone

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.