Où nous retrouvons Anne Sécheret, fidèle au poste de réalisatrice,les chroniques et critiques cinéma de notre chère Christine Haas et une nouvelle venue à la littérature, en remplacement de Pascale Rose, j’ai nommé Mademoiselle Marie-Madeleine Rigopoulous. Mais d’abord et avant tout, ce cri de bonheur qui m’échappe irrésistiblement à l’idée de vous retrouver ce dimanche après deux mois de silence radio, ca m’a paru long et vous ? Cosmopolitaine revient écourtée d’une heure, soit, mais conforme à son ambition d’être à l’écoute des écrivains, des cinéastes, des artistes venus du vaste monde pour vous tout spécialement, paroles et œuvres inédites, promis juré, nos invités ne se font pas entendre à tous les coins de micro. Aujourd’hui, c’est une jeune cinéaste Argentine, Julia Solomonoff qui nous parlera de son 2ème long métrage « le dernier été de la Boyita ». Un film délicat, sur un sujet délicat à traiter : deux enfants s’interrogent sur le passage angoissant à la puberté et l’angoisse culmine encore avec la découverte de leur identité sexuelle. Mais en ouverture c’est Tobie Nathan, ethnopsychiatre célèbre et romancier très imaginatif qui retrace une page d’histoire oubliée et assez incroyable à vrai dire, mêlant la figure héroïque d’un des pionniers du sionisme à celle, sulfureuse, de Magda sa maitresse et épouse de Joseph Goebbels. « Qui a tué Arlozoroff » paraît chez Grasset, et Tobie Nathan est le 1er invité de cette Cosmopolitaine

invité(s)

Tobie NATHAN

Tobie Nathan né au caire en 1948, est professeur d'université, écrivain et diplomate. Il est notamment l'auteur de Psychanalyse païenne et de La Guérison yoruba. Il a également publié Le Divan et le Grigri (avec Catherine Clément). Il a dirigé le centre Georges-Devereux d'ethnopsychiatrie.### Julia SOLOMONOFF

Julia Solomonoff est réalisatrice, scénariste et productrice argentine. Sortie de l’ENERC (Ecole Nationale Argentine d’Expérimentation et de Réalisation Cinématographique), elle a obtenu une bourse pour suivre un Master de Cinéma à l’université de Columbia de New York où elle anime, à présent, des ateliers de réalisation. En 2001, elle écrit et réalise un téléfilm, « The Suitor », pour la chaine américaine PBS. En 2006, elle coécrit et réalise pour la télévision un documentaire « Chin Chon Fan ». En 2005, elle réalise son premier long métrage, « Hermanas » (Soeurs), sélectionné au festival de Toronto et dans de nombreux festivals internationaux. En 2007, Julia Solomonof### programmation musicale

Yael NAIM

Go to the river label: TOT OU TARD### LARTIGO

Le claqueur label: LE GUICHET DE PRODUCTION### ANTONY & THE JOHNSONS

You are my sister label: SECRETLY CANADIAN

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.