Dans un village paumé du Kirghistan, Mr Set Ake, dit « le petit père lumière », traficote les compteurs afin d’aider les défavorisés. Visionnaire don quichottesque, il rêve de fabriquer les éoliennes qui dispenseront la lumière à toute la vallée. Parviendra-t-il à combattre le notable puissant et corrompu qui veille, lui, aux intérêts de la compagnie d’électricité ? Signé et interprété délicieusement par le Kirghize Aktan Arym Kubat, dont c’est le quatrième long métrage, « Le voleur de Lumière » éclaire malicieusement le sort des laissés pour compte du capitalisme galopant dans les anciennes républiques soviétiques. Aktan Arym Kubat sera notre invité dans la seconde partie de cette Cosmopolitaine. Délicieux, c’est le mot qui me vient à propos de « Little Big Bang » le deuxième roman traduit de l’hébreu de Benny Barbash qui paraît aux éditions Zulma. « Little Big Bang » aussi recourt à la fable faussement candide pour dire, en riant aux éclats, l’insupportable et le tragique de la condition faite aux hommes

invité(s)

Aktan ARYM KUBAT

Aktan Arym Kubat est né en 1957 à Kuntuu au Kirghizstan. Peintre de formation, il est diplômé de l’Institut des Arts de Bichkek. N’étant pas issu d’une grande école de cinéma d’URSS, ses débuts dans le milieu cinématographique sont difficiles ; il devient à 24 ans « artiste décorateur » pour les studios Kyrgyz Film, puis occupe divers postes au sein de la compagnie : story- boarder et auteur de tableaux pour l’équipe de réalisation, premier assistant... Aktan réalise son premier court-métrage documentaire Un chien qui court en 1990 pour lequel il reçoit le Grand Prix du Festival International de Bakou en Azerbaïdjan. Trois ans plus tard, il commence à se faire connaître hors des frontières de son pays après avoir gagné le Léopard d’Or du Meilleur Court-métrage au 46e Festival International de Locarno pour La Balançoire et le Grand Grix du Festival de Potsdam. C’est le début de sa trilogie (complétée avec Le Fils adoptif et Le Singe quelques années plus tard) sur le thème de l’enfance ### programmation musicale

YDDISH BLUES & TALILA

ABI GEZUNT ### Thomas FERSEN

PARFOIS AU CLAIR DE LUNE label: Tôt ou tardparution: 2011### Keren ANN

MY NAME IS TROUBLE album: DELABEL HOSTILE / EMIparution: 2010

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.